100 years - 100 Vjet

Trip Start Sep 13, 2012
1
24
33
Trip End Jan 10, 2013


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Macedonia  ,
Wednesday, November 28, 2012

L’Albanie a cent ans aujourd’hui. Son drapeau
a fêté ses 100 ans il y a quelques jours. Ce drapeau, il restera à jamais gravé
dans ma mémoire ; à cause de l’expérience fantastique que je vie ici, de
la beauté du peuple et de la culture albanaise, mais aussi parce que en ce
moment à Tetovo, à chaque immeuble, voiture, poteau, à chaque fenêtre son drapeau
albanais. Je vous le dis mes amis québécois, la St-Jean ce n’est rien à côté de
ça. Et ça part du minuscule drapeau au gigantesque drapeau qui fait
l’équivalent de plus de 2 fois le bungalo de mes parents quand j’étais ado.

Sans enlever aucune crédibilité aux
festivités, à la joie et à la fierté que les albanais à travers les Balkans
doivent ressentirent, moi, la petite québécoise, j’ai du mal à m’habituer et je
suis un peu sous le choc sous tous ces drapeaux. Ça me fait presque peur.  Ya quelque chose de magnifique dans cette
fierté mais d’effrayant quand ça tombe dans le nationalisme.



Je vous fais pars de ces impressions ce matin
parce qu’ici, c’est le sujet de prédilection cette semaine. Et ce matin, avec
tous ces chants dans la rue et ces klaxons de voitures, difficile de ne pas y
penser, et donc d’écrire à ce sujet ! Il me sera impossible de vous
peindre le portrait réel de la situation en quelques mots seulement, et ce
serait hypocrite de dire qu’en deux mois j’ai tout compris à la situation. Mais
voilà que j’ai tout de même envie de vous partager ce moment important de mon
séjour ici, même si ce n’est qu’un survol superficiel d’impressions.



Tetovo (et cette région du monde) croule sous
des siècles d’histoire et de conditions qui font d’elle ce qu’elle est
aujourd’hui.  Ce qu’il vous faut d’abord
comprendre c’est que la plupart des albanais qui habitent la Macédoine ne sont
pas immigrants ici, ils habitent ici et font partie entière de ces terres
depuis des centaines (milliers ?) d’années, tout comme les
« macédoniens » et autres peuples qui habitent ce territoire. Bien
sur avec les conflits/guerres des dernières décennies, il y a eu beaucoup de
mouvements migratoires dans les Balkans (j’ai pu apercevoir les zones ou les
camps de réfugiés du Kosovo étaient situés près de Tetovo et près de Skopje par
exemple), mais la plupart des albanais que je connais ici sont nés à Tetovo,
leurs parents aussi etc… Donc ces albanais fêtent aujourd’hui, 28 novembre,
leur appartenance à la …nation ? au peuple ? à la communauté ?...
albanaise. Et cette appartenance est très forte ici, comme dans d’autres villes
du nord-ouest de la Macédoine (25% d’albanais dans la population, ainsi qu’au
Kosovo. Plusieurs d’entres eux voyages aujourd’hui pour aller fêter en Albanie
(c’est le cas de Malvina entre autre).





Aujourd’hui des jeunes et moins jeunes
marchent dans les rues de Tetovo. J’aurais pu scander les chants avec eux, je
les connais maintenant ! J’ai marché à travers eux pendant une 30aine de
minutes, dans les faits je me dirigeais à l’opposé, vers le centre-ville.  (J’ai marché dans la rue moi aussi ce printemps
et cet été à Montréal. J’ai marché pour une meilleure vie pour moi et les gens
qui m’entourent.) Je suis capable me m’émouvoir de la fierté d’autrui, j’étais
heureuse pour les albanais même s’il m’a été difficile de m’identifier à eux, et je me
demande encore pourquoi. Était-ce la cause nationaliste elle-même qui me
rendait mal à l’aise ? J’étais seule. Est-ce que ç’aurait été différent si
j’avais été avec mes amis/collègues albanais ? C’était juste tellement intense… avec les
pétards, les klaxons, les drapeaux…



Par contre je peux donner une mention
d’honneur pour la créativité des gens ; productions home made de tous les
drapeaux dans tous les petits magasins de couture; production d’un gigantesque
gâteau version char allégorique (oui oui avec une auto dedans le
gâteau !!), production de toutes sortes de décoration pour voitures ou
costumes, tout le monde y a met du sien !





Le 28 novembre 1912 donc, l’indépendance de
l’Albanie fût proclamée. Ce matin, plusieurs journaux faisaient allusion au
questionnement que cette célébration centenaire pourrait raviver une fibre nationaliste
et le rêve d’une réunification nationale. Hum… De ce que je comprends, les visions restent
très divisées et parfois contradictoires. Certains disent que dans un contexte
futur d’insertion à l’Union Européenne, l’unification de l’Albanie et du Kosovo
(jeune nation albanaise, le plus jeune pays au monde) se ferait naturellement.
Est-ce le désir des Kosovars ? 
Qu’en est-il de ma ville d’adoption ? Quelle est la solution court,
moyen, long terme ici en Macédoine ?



Un pays/ gouvernement  plus solide et plus fort qui saurait soutenir
son peuple peu importe leur bagage ethnique ? Développer sentiment de
rassemblement/d’appartenance (qui semble difficile à trouver en ce moment ;
par exemple il est rare de trouver un albanais qui se dit à la fois albanais et
macédonien… ça peut attirer les foudres de certains albanais) ? Une chose
est sûre, le mécontentement face à la gestion du gouvernement semble être un
consensus de toutes parts. La jeunesse a parfois les bras croisés mais la
beauté des petits combats sur le terrain, au quotidien, semble une solution à
long terme pour éveiller les consciences. Et il reste beaucoup de travaille à
faire pour que chacun apprenne à s’ouvrir à l’autre et à la différence. Et
est-ce que ce travaille sera suffisant pour unir un jour réellement tous les
groupes « ethniques » qui vivent sur ce territoire ? J’espère
profondément que ça fera une différence et je pense c’est la raison pour
laquelle mes collègues se lèvent chaque jour pour venir travailler et faire une
petite différence autour d’eux. Mais l’avenir des albanais et des macédoniens
ici me semble encore bien abstrait. Et peut-être leur faudra-t-il passer encore
à travers beaucoup d’étapes (20 ans c’est aussi très jeune pour un pays !)
sociales et politiques, de changements progressifs mais aussi peut-être
drastiques pour voir naître le pays positifs dont ils rêvent.

 « Difficile
à voir. Toujours en mouvement l’avenir est » (Yoda, je ne pouvais pas
m’empêcher…)



 Je souhaite de joyeuses festivités à tous mes
amis et collègues albanais, may the force and the peace be with you !

 







Aparté / Petite montée de lait
personnelle :On s’entend, y’en a qui n’aident pas la
cause ; à la base, moi, peu importe t’es qui et tu viens d’où, si tu peins
ton drapeau sur le houde de ton char, que tu roules à 100km/h dans une petite
rue de la ville pis que tu fais crisser tes pneus parce que tes tellement
cool ; c’est sur que je t’aimerai pas et que tu n’aideras pas la
cause ! (et pour ceux qui s’amuseront à jouer à
l’avocat du diable avec moi ; C’est quelques cas isolés, je vous le
concède, et des tonnes de familles normales célèbrent aussi. Mais des cons, yen
a partout ! )
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: