Séminaire à Struga

Trip Start Sep 13, 2012
1
19
33
Trip End Jan 10, 2013


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Macedonia  ,
Tuesday, November 6, 2012

Du 1er au 5 novembre,  Loja / Bujar m’a offert de participer à un
séminaire  intitulé « Conflict
Management » offerts à des étudiants de l’Université d’État de
Tetovo. Je me suis donc jointe au groupe d’un peu plus d’une 20 aine
d’étudiants (3 gars seulement dans le groupe !), à Elmedina (avec qui je
partageais une chambre), Dimce, Blerim et Elona (la femme de Bujar), ces trois
derniers étant les formateurs durant le séminaire.


Nous résidions et travaillions dans une petite
villa située sur le bord du lac Ohrid à Struga. C’était vraiment calme,
rafraîchissant, nous avons eût droit à de magnifiques journées d’automne
ensoleillées. Avec le bruit de vagues, les couchers de soleil sur le lac,
j’étais au paradis ! Pendant la pause d’après-midi, nous avions le temps
de visiter et d’aller boire un café au centre-ville de Struga. Le soir, après
le boulot terminé, nous sommes sortis en ville boire un verre (boisson gazeuse
pour la majorité ! Vin et bière pour moi, Dimce et Blerim lol), et
assister à un petit concert de musique live dans un pub. J’y ai appris à danser
les danses traditionnelles, je suis maintenant prête pour assister à un
mariage !! Il faut dire aussi que ces soirs là, j’ai confié ma belle grosse
face à Elmedina, qui se fit un plaisir de me maquiller et me transformer en Shmizla
(un genre de really preppy-girly girl à la manière des Balkans. Bon ok je
n’avais pas les talons hauts qui viennent avec le package deal normalement,
douleur persistante au pied oblige. Mais c’était déjà tout un changement pour
moi et je sursautais chaque fois que j’apercevais mon reflet) !! D’être
présente à ces soirées, et d’apprendre à danser me permis d’établir plus de
contacts avec les filles du groupe, car barrière de la langue oblige (la
plupart ne parlaient pas anglais) il faut trouver d’autres moyens pour établir
des liens ! J'étais aussi mandatée pour prendre des photos durant le séminaire, ce qui aida aussi les contacts (mon surnom "Foto" me rattrapa encore une fois hihi).

Samedi, Elona a eut droit à une visite surprise de sa petit famille;
Bujar et les garçons! Avec eux eux il y avait aussi Arben, un ami de
Bujar que j'avais rapidement rencontré à Loja et dont Martine m'avait
parlé. Arben travaille au Théatre de Tetovo mais a aussi fait des études
en cinéma à L'Université de Pristina. Il est un des seul réalisateur
albanais en Macédoine et le seul à posséder une caméra vidéo "red" (peur
ceux qui connaissent) dans toute la Macédoine... mais Arben se bat toujours
pour essayer de faire ses projets... Nous avons donc eut de longues
conversations très intéressantes en marchant le long du lac!

Mais parlons aussi du séminaire lui-même.
Normalement le groupe est toujours constitué de Macédoniens et d’Albanais, mais
cette fois exceptionnellement ce n’était que des albanais qui s’étaient inscrits.
Il y avait donc moins de traduction à faire (mais tout de même, par exemple
pour les interventions de Dimce) et tout le séminaire s’est déroulé en
Albanais. Oui oui, j’ai suivi un séminaire de 5 jours en Albanais !! Bien
sûr, je n’ai pas pu participer à tous les ateliers, et j’ai eu droit à des
traductions (parfois instantanées, parfois après coup) mais je me suis surprise
moi-même à comprendre beaucoup plus que je ne l’aurais crû. Je comprends un peu
plus l’albanais chaque jour c’est vrai, mais c’est fou comme le body langage
peut aider à suivre aussi !!! Les ateliers étaient assez intéressants, et
ils entremêlent pratique et théorique ce qui rend le tout vraiment dynamique. À
chaque début de session quelques jeux de renforcement d’esprit d’équipe étaient
prévus, puis une activité pour appuyer le thème traité (leadership,
trustbuilding, compromise and mediation for exemple). Et le soir quand le temps
le permettait je faisais un petit « debriefing » avec Dimce, Elona et
Blerim, ce qui s’averait très constructif pour moi puisque j’avais droit à des
explications sur la théorie mais aussi sur la démarche ainsi qu’à leurs
impressions sur le groupe et l’évolution de celui-ci.

Pas toujours facile la vie de groupe, mais
j’ai trouvé que les formateurs établissaient un climat de confiance très
intéressant, et j’ai adoré voir Blerim à l’œuvre !! Il est génial comme
formateur et il faut un talent particulier pour essayer d’amener les gens à
voir les choses autrement !! Le défi est de taille, je pense qu’il est par
son travail (et les autres formateurs aussi d’ailleurs) un exemple de personne
qui peut faire une différence dans une société en changement. Il faut juste
être capable de garder espoir et motivation, et ça, ici, ce n’est pas toujours
évident.
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: