Road Trip - Macédoine - JOUR 2

Trip Start Sep 13, 2012
1
15
33
Trip End Jan 10, 2013


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow
Where I stayed
Shanti Hostel, Bitola, Macedonia

Flag of Macedonia  ,
Thursday, October 25, 2012

Aujourd’hui le 26 octobre, c’est Kurban
Bajram, (Aïd en arabe je crois) une des fêtes des plus importantes de l’année
pour les musulmans. Festins et visites familiales. C’est donc jour de congé
pour moi. Je n’aurai malheureusement pas la chance d’y assister, j’en profite
donc pour poursuivre le récit de notre road trip.
Tout d’abord quelques précisions sur le dernier
article : Rakija est un mot féminin, qu’on ne m’y reprenne plus !
(j’ai d’ailleurs fait la correction). Aussi, rakija est un terme général pour les alcools forts produits
ici ; certaines variétés sont donc à base de raisins, d’autres à base de
prunes, ou de miel etc…
Bon retournons à nos moutons (nombreux sur les routes de
Macédoine, à mon grand plaisir !). Vendredi soir donc, nous arrivons Culi
et moi à Skopje, pour rejoindre nos camarades de voyage et assister au plus
grand festival de Jazz de la région ! Et oui, un incontournable pour moi
vous pouvez vous imaginer ! Claire avait préalablement acheté les billets,
nous récupérèrent son frère (Evan) et la copine de celui-ci (Tacha) à la station
de bus avant de s’y rendre. Ces joyeux voyageurs arrivaient tout droit de
Sicile, en passant par l’Albanie. Pause repas dans un immense centre blanc avec
néons. La fille de Tetovo en moi était surprise de voir toute cette modernité
et froideur ressurgir tout d’un coup ! Fait intéressant du lieu ; sur
le 1er plancher se trouve un gigantesque supermarché. Au 2e
étage (étage des restaurants – restauration rapide), un grand trou dans le
plancher permet d’observer les gens qui font leurs courses à l’étage du
dessous. Perturbant, j’y aurais passé des heures.
Mais un festival nous attendait. En retard,
nous n’avons pu rejoindre nos sièges, mais il nous a tout de même été possible
d’assister à la 2e partie du spectacle assis dans les escaliers du
haut de la salle. Une belle heure de musique Jazz expérimental interprétée par
un groupe d’une 10aine de musiciens allemands, avec un invité joueur de flûte
tout droit venu de l’Inde. Le festival de Jazz de Skopje se tient chaque année
en octobre et reçoit les plus grands musiciens jazz venus d’à travers le monde.
Pas de scène extérieure cependant, mais les billets des spectacles en salle
sont assez accessibles.
Nous avons passé la nuit au Shanti Hostel, une
des meilleures auberges de voyageurs que j’ai visitée depuis mes premiers
voyages il y a 10 ans. Vraiment chouette. Notre hôte, Dina, avait pris en
charge quelques jours auparavant des petits chiots naissants abandonnés dont
elle prend soin en espérant qu’ils grandissent. Lors ne notre visite, ils
étaient âgés d’environ 10 jours et se réchauffaient sous le soleil matinal.
Départ donc vers 10h après avoir réussi à bien
entasser tous les bagages à l’arrière de notre petite voiture. Direction le sud cette fois, à travers les montagnes. Sous un soleil magnifique et
cuisant, nous nous sommes arrêtés pour visiter les ruines de l’ancienne ville
de STOBI. Ces ruines ont été découvertes assez récemment, et regorgent
d’artéfacts intéressants et de mosaïques sublimes. Fondations des maisons, de
l’églises, des bains, de la prison… tout y est ! Même le colisée, où
Claire et Culi se sont adonnés à un petit combat de gladiateur ! Nous
poursuivîmes ensuite notre route pour visiter un des plus grands vignobles de la
région, où ils produisent vin et rakija. Visite et dégustation (l’estomac vide…
j’ai donc dû demander à Culi de prendre le volant pour l’heure qui suivit la
visite hihihi). Sous un fond de bruit de rénovations férocement désagréable, nous dégustèrent
2 vins blancs, 1 rosé, 2 rouges et bien sur la rakija ! J’ai rapporté une
bouteille d’un des vins rouges que j’ai trouvé délicieux !
Le coucher de soleil nous rattrapa plus vite
que prévu. Nous n’avons donc pas pu visiter les tours de la forteresse de
Marco, mais nous sommes arrêtés pour manger un autre de ces repas traditionnels
Macédoniens, avec un verre de Skopsko bien sûr, la bière locale (jus pour moi
cette fois… toujours en ma qualité de chauffeur !). Le matin, Dina s’était
assuré que nous aurions des lits à Bitola. C’est son copain qui nous y
accueillerait. L’hôtel est plus petit mais aussi sympa. Épuisés, nous nous
endormirent tôt après que j’eû fait démonstration de mes talents de jeux d’ombres
à travers le rideau de mon lit (vous pouvez vous imaginer le ridicule !).
Nous visiterions Bitola le lendemain matin.
Slideshow Report as Spam

Comments

chloe on

Tu as pu résister à ne pas adopter un petit chiot?
C'est super chouette ton trip! Vive les congés et les roadtrips!
Ça fait quoi de rouler sur les routes macédoniennes? Tu arrives à éviter les moutons?

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: