Road Trip - Macédoine - JOUR 1

Trip Start Sep 13, 2012
1
14
33
Trip End Jan 10, 2013


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Macedonia  , Kratovo,
Wednesday, October 24, 2012

19 octobre,  8h du matin. Culi et moi avons rendez-vous
devant le centre de location de voitures pour récupérer une jolie petite Hyundai
Accent toute blanche, juste pour nous (je suis due pour conduire des accents
faut croire, hein Simon ?!) ! D'abord, faire le plein de gaz, le plein d’eau et le plein de
grignotines. Nous quittons donc Tetovo sous un ciel bleu et un soleil
magnifique. Une sourire étampé dans mon visage, impossible de me l’arracher.
Direction : l’est de la Macédoine. Les jours précédents, Culi a préparé
notre itinéraire sur une carte, je conduis donc, et il me guide. Super
équipe !

D’abord l’autoroute, puis des petites routes de campagne
idylliques, beaucoup plus désertiques que les montagnes feuillues auxquelles je
suis habituée à Tetovo, et à travers lesquelles je dois garder toute ma
concentration en ma qualité de chauffeur. Sols rocailleux, boisés, montagnes,
moutons et petits villages. Les paysages sont parsemés de petites taches de
rouge et d’orangé. C’est l’automne. Premier arrêt  à l’observatoire de Kokino, un mont de roches
construits il y a plus de 200 ans pour comprendre et analyser les mouvements solaire et
lunaire. Petite promenade jusqu’au sommet, silence presque parfait. On entendait
à peine le vent, qui faisait parfois voyager le son des cloches des vaches qui
se promenaient plus bas dans la vallée.

Deuxième arrêt, sous un soleil de plus en plus chaud, dans
un petit village dont on pouvait apercevoir l’église de la route. L’église
était malheureusement fermée mais le détour en valait quand même la peine. Puis
retour aux roches, sur le site de « Stone dolls ». Encore méconnu, on
peut voir les tentatives de développements touristiques autour du site. En fait
on peut imaginer que dans quelques années il y aura des parasols Coco-Cola à
l’entrée du site. Mais pour l’instant nous y sommes les seuls visiteurs, avec
une petite famille de passage. La légende de ce site raconte qu’un homme
était amoureux d’une femme. Cependant au moment où il allait l’épouser, il
tomba en amour avec autre femme et la quitta donc pour la nouvelle. La femme
abandonnée et malheureuse les maudits et leur jeta un sort ; lorsqu’ils
s’embrasseraient, ils seraient transformés en pierre. Le jour de leur mariage donc
(car bien sûr on ne s’embrasse pas avant !!) familles et amis étaient
réunis et lorsqu’ils s’embrassèrent, tous furent transformés en pierre. Sur le
site, on retrouve donc les deux époux, le garçon d’honneur, le parrain, les
invités, et on se promène non plus à travers des roches mais une histoire. Et
les personnages sont parfois si hauts et frêles, qu’on se demande si la gravité
fait encore son travaille ici !

Le dernier arrêt avant de rejoindre nos trois autres
compagnons à Skopje fût la ville de Kratovo. Une référence nous y attendait
pour nous faire visiter la ville. Il met tous ses efforts à faire connaître la
culture de la région et a aussi mis sur pieds, avec sa femme, une petite maison-auberge bien
aménagée avec quelques lits et accommodations. La ville est magnifiques avec
ses façades de maisons blanches, ses ponts et ses toits colorés au milieu des
montagnes. Nous circulons à travers les quartiers Turcs, juifs, catholiques,
orthodoxes… Un arrêt pour un café bien sûr et déguster un sel aromatisé typique
de la région. Puis un arrêt chez trois vieillards qui préparent la rakija. Il
fallait goûter bien sûr ! (la rakija est un alcool fort à base de raisins
que les balkanais préparent eux-mêmes. Un peu dans le même genre que le
« Slivovich » que j’avais rapporté de Serbie pour ceux qui ont goûté
à l’époque. Sauf que le slivovich est fait à base de prunes).  La tête remplie d’anecdotes et l’estomac de
rakija, il nous fallait donc penser à manger. Nous nous sommes arrêtés dans une
ville sur notre route pour déguster un typique plat macédonien avec salade
chopska, fromage grillé et grillades ! Miam !

Bien repus, le vent dans les cheveux, sentiment de liberté
(et toujours sourires étampés dans nos visages !), nous repartions pour
rejoindre nos camarades à Skopje. Un incontournable m’y attendait…



Suite à venir, et autres photos à l’appui aussi (j’attends
celles de Culi qu’il a promis de partager). (Faut bien mettre un peu de
pression !)
Slideshow Report as Spam

Comments

Eli on

Bien hâte de savoir qu'elle incontournable t'attendait à Skopje!!!

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: