De Richard Toll à Podor via Dagana

Trip Start Dec 09, 2007
1
37
97
Trip End Mar 20, 2008


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Senegal  ,
Tuesday, February 5, 2008

Nous avons quitté Richard Toll sans regrêts car la ville n'avait aucun intérêt, "l'hôtel" bien que sur les bords du fleuve Sénégal était très très moyen. Douche chaude mais litterie dégueulasse.

A Dagana, petite ville qui n'a pas vu de touriste depuis le siècle dernier, nous avons la surprise de découvrir au bord du fleuve Sénégal un vieux comptoir du XVIIIè siècle dans son jus, au bord du fleuve Sénégal. Promenade nostalgique au temps où les voiliers puis les vapeurs remontaient le fleuve, seul axe de pénétration vers l'intérieur du pays. Le fort et les maisons de commerce longeaient un quai de plusieurs centaines de mêtres, le long du fleuve majestueux et calme, havre de verdure et de fraicheur.

De là nous sommes allés au marché local pour acheter une salade et des tomates. Accueil très très sympa des fatous qui rigolent avec nous. Plein de photos. Aucun harcèlement de touristes comme dans les lieux trop fréquentés. Bref l'Afrique comme on l'apprécie.

Le tourisme pourrit vraiment très vite les populations et celles çi n'y échappent vraiment pas. (Tout le monde est d'accord pour penser que le boycott de la Mauritanie va remettre les pendules à l'heure sur ce plan -cf le Maroc d'y il a qq années-)

Départ vers Podor une centaine de km plus loin après un piquenique au bord du fleuve (sans mouches, sans moustiques, et sans être emme... par quiconque).

Arrivée à Podor, où nous découvrons les mêmes quais et comptoirs de commerce qu'à Dagana mais totalement restaurés...par...devinez qui....???

La France évidemment et donc vous et nous. Merçi donc à tous. Mais bon, c'est bien fait et on en profite. Passage à la mission catholique qui se trouve là aussi. Le père Moïse, africain lui même, nous dresse un tableau intêressant et réaliste du pays et de l'Afrique en général et nous y souscrivons totalement (les détails lors de notre prochaine conférence à la salle Gaveau le 25/03/08).
Notre hôtel domine la vallée du fleuve et fait partie aussi de la restauration. Superbe (style Gorée après rénovation).

 
Slideshow Report as Spam

Comments

mcgleize
mcgleize on

post colonialiste ou nostalgique ?
j'hésite entre les deux ? Aidez moi. Non je plaisante, c'est les deux à la fois.... MC

yvesny
yvesny on

Encore du National Geographic, sans les photos
Mais quel beau texte. J'imagine deja la Salle Gaveau en delire. Merci de ces quelques belles lignes de poesie

mbherblay
mbherblay on

Toute ressemblance avec.....
Je dirais même plus 'Il faut absolument retrouver GG et JPB...!'
Attention vous êtes suivis...!
Merci pour ces magnifiques photos et vos récits plein d'humour. Mille bravos. On voyage avec vous touss les jours.
Edit et Marc

michhh
michhh on

le temps béni des colonies
Fini, fini.
Mais que l'afrique reste une drogue pour les nostalgiques...
Bizzzzz

vieuxpapy
vieuxpapy on

nostalgie
tout le monde a droit a une petite nostalgie,je le comprends moi qui en a une tres grande
lg

yvesny
yvesny on

Ca confirme !
C'est du Post Colonialisme, et du coup je n'ose plus montrer votre blog a ma copine camerounaise.

yvesny
yvesny on

Podor. Et apres?
D'aores mon Google Earth, vous allez rentrer dans une zone sympa...Dommage que ce ne soit pas encore live...
Vous avez des petits bouts de video?

mcgleize
mcgleize on

Merci pour les photos
elles sont superbes vos photos de cet endroit perdu qui respire à fond la nostalgie. on dirait Saint Louis ou Gorée en beaucoup plus authentique et en beaucoup moins touristique. Avez vous moins froid maintenant que vous êtes au sud du fleuve Senegal ? On a besoin de ces infos pour faire nos propres bagages. Et comme on a compris Michèle et moi que nous n'aurons de la place dans Big Toy que pour un petit bagage, dites nous ce qu'il faut éliminer (laine polaire, chaussettes , bonnet ?)

mcgleize
mcgleize on

enfin un peu de culture sur ce blog
Afin d'éclairer les nombreux (1 500 connexions en un mois) je vous ai fait une petite recherche sur Podor :
Podor est l'ancienne capitale d'un des premiers royaumes de la région, le Tekrour, établi au XIe siècle. Au XVIIe siècle, la ville devient une étape sur la route du royaume de Galam, indispensable au commerce des esclaves, de l'ivoire et de la gomme. Le fort est censé assurer une présence française sur le fleuve et à l'intérieur du Sénégal, mais ses moyens sont des plus limités.

'Les lettres du chevalier Stanislas de Boufflers à sa femme, la comtesse de Sabran, nous montrent ce qu'est un fort du roi de France, sur le fleuve Sénégal, en 1788 quand André de Rambaud s'y arrête. Il nous fait une description rapide de Podor : Oh! mon enfant, le vilain lieu et les vilaines gens ! Ce pauvre Sénégal, dont je t'ai fait de si tristes peintures, est un Louvre, un Élysée en comparaison. Je suis accablé d'affaires et de chaleur; je n'ai que le temps de t'embrasser. Je me sens plus faible et plus lourd que je ne l'ai encore été, et j'ai même ordonné, si cela durait, que mon bâtiment fût prêt à partir demain matin, parce que je ne veux mourir qu'entre tes bras... Il passe à la vérité pour, le poêle de l'Afrique; mais il passe encore tout ce qu'on en dit. Le thermomètre en dit plus que personne; car je l'ai pendu vers une heure et demie à la muraille, en dehors, au soleil, et l'esprit de vin a touché l'extrémité du tube, en sorte qu'on a été obligé de dépendre le thermomètre et de le rentrer, de peur qu'il ne cassât, d'autant plus qu'il était si brûlant que mes gants en ont été marqués. Je ne t'ai pas dépeint le maudit fort où je suis. C'est une cour carrée entourée de quatre mauvais bâtiments à rez-de-chaussée, sans plancher, sans plafonds, couverts de planches mal jointes, et dans chaque coin des espèces de tourelles, dans l'une desquelles demeure le commandant. La garnison, composée de vingt soldats agonisants, demeure dans une espèce d'écurie, à côté de la porte; le reste est destiné pour des magasins où il n'y a presque rien, et où tout se gâte en peu de temps par l'excès de la chaleur. En sorte qu'après y avoir encore réfléchi, et après m'être assuré de l'inutilité parfaite de ce poste-là, je pourrais bien, d'ici à mon départ, le faire raser.'

Autre temps même lieu : lui il voulait démolir ce que quelques siècles plus tard nous avons rénové...
pour votre conférence à la salle GAVEAU (voir entry plus haut) je continuerai mes recherches pour vous permettre d'être encore plus exhaustifs et plus brillants... MC

michhh
michhh on

trop de -turel-?????
Bientôt on ne comprendra plus rien , on plonge dans la poésie, la géo, l'histoire je sens poindre le mysticisme, l'ésotérisme...
Mais non je rigole-comme dirai notre ami Marc- c'est comme ça qu'on aime ce blog et les nouvelles que vous nous donnez surtout ne vous arrêtez pas.
BIZZZZZ

yvesny
yvesny on

Merci wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Podor

jpbigan
jpbigan on

Re: Podor. Et apres?
Pour la vidéo on attendra l'année prochaine. Notre intention est de louer un Transall avec une équipe TV Vidéo Cinéma complète! On cherche un assistant stagiaire pas payé mais parlant Toucouleur et Américain; T'en connais un?

yvesny
yvesny on

Re: Re: Podor. Et apres?
Question: vous stockez ou vos photos??

jpbigan
jpbigan on

Re: Re: Re: Podor. Et apres?
Sur une clé USB + une carte SD 4 GB. Quand GG s'emmele pas les pinceaux on a donc 2 backup.

jpbigan
jpbigan on

Re: Merci pour les photos
Il fait maintenant chaud. Plus de polaire , ni duvet et de plus on va vers le plus en plus chaud.

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: