Jour 2 de la Ruta Rio Bec

Trip Start Dec 01, 2008
1
22
35
Trip End Mar 30, 2009


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow
Where I stayed
Hotel Bonampak RV Park

Flag of Mexico  , Yukon,
Wednesday, January 21, 2009

Jour 2 de la Ruta Rio Bec, 15 jan 09.
Notre cinquième journée de pluie et sans soleil, plus tard notre guide Louis nous dit que c'est pour eux la neuvième journée sans soleil et avec beaucoup de pluie. Il faut comprendre que nous sommes tout près de la Réserve de la biosphère de Calakmul et jungle veut généralement dire beaucoup d'humidité. Nous débutons la journée avec une visite courte mais très intéressante du site de Chicanna. Découverte en 1966, cette petite ville inféodée au pouvoir de Bacan atteignit son apogée entre 550 et 700 apr J.C.. La structure la plus intéressante est la maison à la gueule de serpent, le monstre de la terre ouvre la gueule, et sa mâchoire inférieure s'avance pour former le seuil.
Calakmul
Situé au milieu de la Réserve de la biosphère du même nom, Calakmul une des plus grande du monde maya, elle fût une citée de 60,000 à 200,000 habitants qui a débuté vers 900 av J.C. pour s'éteindre vers l'an 800 ap J.C.. Calakmul est situé à 100 km de Tikal au Guatemala, son éternel rivale. On sait que Calakmul fut un site majeur avec le statut de capitale régionale.
A la barrière de l'entrée de la réserve, 60 km avant d'arriver au site, un jeune mexicain qui rappelle le type maya, environ 5 pi 3 po propre et bien mis, s'approche lentement de moi. Il se présente Louis, il a étudié en archéologie et travaille comme guide. Il nous offre ses services pour 500.00 pesos, le tour prendra toute la journée. J'ai une petite conversation avec Lucille et nous avons très confiance en lui, nous le prenons et serons très satisfait de notre décision. Le site à voir est immense, des sentiers se croisent partout, nous n'aurions pas eu toutes les informations savantes qu'il nous a divulguées et surtout nous aurions manqué la moitié des singes et dindons sauvage qu'il aperçoit du coin de l'oeil. À Calakmul, c'est là qu'habitent ocelots, jaguars, (nous n'en avons pas vu) singes hurleurs et tapirs, ainsi que près de trois cents espèces d'oiseaux, parmi lesquelles le dindon ocellé, le hocco et le toucan.
Comme le dit un guide. Dans un tel océan de végétation, les sites archéologiques ne se visitent pas, on les découvre en suivant des sentiers et des chemins de terre jusqu'à tomber sur un temple ou arriver au pied d'une pyramide.
En plus de nous faire découvrir tout ce que Kalakmul avait à offrir côté archéologique, Louis nous signale une famille complète de singes Criard, une famille de singe Araigné et des singes noir. Nous avons aussi pu observer une dizaine de grands oiseaux différents.
 
Balamku, le 16 au matin  il pleut, sixième journée sombre pour nous. Nous faisons une courte visite au site de Balamku avant de partir. Question d'y jeter un coup d'oeil mais aussi voir La Frise, pièce de platre (stuc) unique très bien conservé parce qu'elle était enfouie, le gardien nous introduit derrière les murailles et nous permet de prendre quelques photos sans flash, quel privilège.
Nous passerons le reste de la journée sombre sur la route pour nous rendre à Palenque au pied des montagnes. Nous commençons maintenant à comprendre pourquoi le Chiapas est si vert, il pleut abondamment.
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: