Coast to Coast...we made it!

Trip Start Jun 07, 2011
1
88
203
Trip End Jun 13, 2012


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Namibia  ,
Saturday, November 5, 2011

Version traduite plus bas

Nov 5, Coast to Coast...we made it!

"This is the wrong way" says Tristan through the car window, a grimace on his face...

“What?!” I exclaim... With my map in hand, I walk to their truck where an elderly woman was showing them the “right” road.

“Well, there are many paths to get there and we are taking the Skeleton coast... all the way!” I explain and to Tristan “Very few people seem to take this road!”...

“It is terrible though, we should maybe ...”

“Too late now...” Sometimes I feel annoyed at the fact that he never wants to look at a map... Lance really wanted to take this road, so, by now, he feels we are too far in to turn around... We have 450kms to do and we better keep moving...

“We can always stop in the middle” I add, knowing that Tristan does not like the “one nighters”... but that would, at least, be a possibility, if needed.

As it turns out, after a while, the road conditions get better and the “washboard” gives way to a better dirt road, to finally end in the salt road which is much smoother than the rest. The views are incredible, and we seem to be on the Moon or on Mars, depending on the colours of the sand that changes from black, to white, to golden and red.... “This is the best road I have ever driven onto, totally weird!” adds Tristan.... happy to go off road whenever he wants and having a great time driving. We are lucky! The sun is shining and we don't even encounter any fog... because if we did, I can see how the drive might not have been that easy... very few landmarks anywhere.

We managed to see 2 boats “skeletons” which did not make it along this coast and we also visited the seals reserve where the sounds of angry males filled the windy air... they all seemed to spend their time fighting! Very soon, the females will give birth and then, 10 days later, it is breeding time again!

From the Indian Ocean to the Atlantic coast... we made it! At times, Lance thought we might not be able to get out of Kenya, it was so complicated to get the proper papers for the vehicle... so we are glad we drove all this way without any major problems. The petrol stations that were indicated on our map did not exist, so we both had to empty our jerry cans to get to Swakopmund...a weird place where it would appear that mostly white people live. It is as if we were in US or something: large avenues with lit street signs, big houses and “normal” restaurants. We had not encountered a place like this for many months and I am not sure I would like to live here: in the middle of wind, sand, desert and fog... but it is nice for us to get amenities and last night, since we had driven for a long day and arrived late, we decided to go to a restaurant instead of cooking our usual pastas and carrots. A black man stood outside and started to make a drawing through the window... I had never seen this before. “TIA” added Peggy...”What do you mean?” I asked...”This is Africa” she smiled...Soon, we realised that he was trying to draw Roman’s face...the drawing was not totally faithful, but nonetheless, Tristan gave him some money... Better do some work and make money that way than something else. We must have stood out from the rest of the crowd as he did not try to draw the other clients!!

Peggy must have felt right at home with the delicious fish and chips... I had eyes bigger than my stomach and could not even order a dessert, I was so full. In truth, I felt very tired, my stomach felt tight and my head was pounding from the constant noise we get into our truck when we drive for hours on dirt road... While Peggy and Tristan had time to watch a movie, we just went to bed... I feel older that way and not being to withstand things the same way as before. At night, the temperatures get really cold, so on top of my sleeping bag, I have added a blanket. We saw our first “real” dunes... and tomorrow, the kids want to go sand boarding on them. Corinne

5 nov. De côte en côte... nous avons réussi!
«C'est la mauvaise route» explique Tristan à travers la vitre de la voiture, une grimace sur son visage ...
"Quoi !?" Je m’écrie ... Avec carte en main, je marche à leur camion où une femme âgée leur montre le «droit» chemin.
«Eh bien, il y a beaucoup de routes pour y arriver et nous prenons la 'Skeleton Coast’ ... toute la côte! "J’explique…. et à Tristan : "Très peu de gens semblent prendre cette route!"...
"Elle est terrible cependant, nous devrions peut-être ..."
«Trop tard maintenant ..." Parfois ça m’énerve qu'il ne veuille jamais regarder une carte... Lance voulait vraiment prendre cette route, donc, maintenant, il estime que nous sommes trop loin pour faire demi-tour ... Nous avons 450kms à faire et nous ferions mieux de continuer à avancer ...
« On peut toujours s'arrêter au milieu » J'ajoute, en sachant que Tristan n'aime pas les arrêts « d’une seule soirée »... mais ce serait, au moins, une possibilité, si nécessaire.

En vérité, après un certain temps, les conditions routières s'améliorent et la «tôle ondulée» cède la place à une piste meilleure, pour finalement terminer à la route du sel qui est beaucoup plus lisse que le reste. La vue est incroyable, et nous avons l’impression d’être sur la Lune ou sur Mars, selon les couleurs du sable qui passe du noir, au blanc, au doré et au rouge .... "C'est la meilleur route sur laquelle j'ai jamais conduit, totalement bizarre!" Ajoute Tristan...heureux d'aller hors piste quand il le veut et ayant du plaisir à conduire. Nous sommes chanceux! Le soleil brille et nous n'avons même pas rencontré de brouillard ... parce que si nous l’avions eu, je peux imaginer comment la route aurait pu ne pas avoir été aussi simple que ça ... très peu de repères ici !

Nous avons vu deux "squelettes" de bateaux qui se sont échoués le long de cette côte et nous avons aussi visité la réserve des phoques où les sons des mâles en colère emplissaient l'air venteux ... ils semblaient tous passer leur temps à se battre! Très bientôt, les femelles vont donner naissance à un petit puis, 10 jours plus tard, c’est l’accouplement à nouveau!

De l'océan Indien à l’océan Atlantique ... nous avons réussi! À certains moments, Lance a pensé que nous ne serions pas capables de sortir du Kenya, c’était si compliqué d'obtenir les papiers du véhicule ... Nous sommes donc heureux d’avoir pu conduire tout ce chemin sans aucun problème majeur. Les stations d'essence qui étaient indiquées sur notre carte n'existaient pas, donc nous avons tous deux eu à vider nos bidons pour nous rendre à Swakopmund ... un lieu étrange où il semble que la plupart des gens qui y vivent sont blancs. C'est comme si nous étions aux États-Unis: de grandes avenues avec des plaques de rues éclairées, de grandes maisons et des restaurants «normaux». Nous n'avions pas rencontré un tel endroit depuis de nombreux mois et je ne suis pas sûre que je voudrais vivre ici: au milieu du vent, du sable, du désert et du brouillard ... mais c’est agréable pour nous d’avoir des commodités et la nuit dernière, puisque nous avions roulé pendant toute une journée et sommes arrivés tard, nous avons décidé d'aller au restaurant, au lieu de cuisiner nos pâtes habituelles et nos carottes. Un noir se tenait debout à l'extérieur et a commencé à faire un dessin au travers de la fenêtre ... Je n'avais jamais vu cela auparavant. "CEA", a expliqué Peggy ... "Que veux-tu dire?" J'ai demandé ... "C'Est l'Afrique» elle a souri ... Très vite, nous avons réalisé qu'il essayait de reproduire le visage de Roman ... le dessin n'était pas si fidèle, mais néanmoins Tristan lui a donné un peu d'argent ... Mieux vaut faire quelques travaux et de l'argent de cette façon que n’importe quoi d'autre. Nous devons nous démarquer du reste des gens, car il n'a pas essayé de dessiner les autres clients!

Peggy a dû se sentir à l'aise avec les délicieux poissons et les frites ... J'ai eu les yeux plus gros que mon ventre et ne pouvais même pas commander un dessert, j'étais si pleine. En vérité, je me sentais très fatiguée, mon estomac était serré et ma tête battait à cause du bruit constant que fait notre camion quand nous conduisons pendant des heures sur des chemins de terre ... Alors que Peggy et Tristan ont eu le temps de regarder un film, nous sommes allés au lit ... Je me sens plus âgée, je vois et je ne peux plus résister aux choses de la même manière qu’avant. La nuit, les températures deviennent vraiment froides, donc au-dessus de mon sac de couchage, j'ai ajouté une couverture. Nous avons vu nos premières "vraies" dunes ... et demain, les enfants veulent aller faire du ski de sable sur elles. Corinne
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: