Baobabs galore

Trip Start Jun 07, 2011
1
80
203
Trip End Jun 13, 2012


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Botswana  ,
Friday, October 21, 2011

Version traduite plus bas

Oct 21, Baobabs galore, Gweta

We camped at Planet Baobab

"It's hard!! Laughs Fabyan... his hands at the wheel, at the same time looking at the rpms on the dash board, trying to change feet at the pedals and shifting gear at the same time...."How do you do that on a normal road??”. It is the second time Fab is trying to drive a standard vehicle. “The first time was in front of a lion, today is on a salt pan” he boosts... Indeed, each time it is in a park and I’m still a bit worried, so I put on my seat belt “Look ahead instead of the dashboard!” I repeat... He keeps stalling and has to learn to let go of the gear pedal a bit more gently.

During that time, Tristan has a grand time spinning and making big circles on the salty crust in front of us... this place is barren! Because everything is so expensive when it comes to camping in a national park, we decided to drive by during the day and in a way, I am glad we did not camp here (Nxai Pan national park), it is toooo hot; there is no water and not much to do. The grass is dry and golden, everything looks dead (though a few flowers are popping up) and the animals are gone somewhere else... All we will have seen are 2 zebras and two creatures that we joked to be a mixture of a rabbit, a dik dik and Clutch (Tristan’s and Peggy’s dog!!). We drove all this way to see the famous Baine’s Baobabs.... and Roman and Fabyan went as far as pretending to set up the tent in front of the “No camping” sign... just for fun...which brought them a local to tell them that it did not seem ethical to actually want to bend the law! Every country, its own humour I guess! May I add that those 2 kids have been camping for many weeks now, the two of them together in this tiny tent and every time I ask them if they are fine (because I find our tent too small with Lance and I), they say yes!

Last night, we camped at Planet Baobab, a funky place in the middle of nowhere, yet quite interesting and with lots of baobabs that are illuminated at night. An incredible sun setting on them and kids climbing those huge trees... Fab even making funny shadows on the trunk. The pool was, as usual, not clear and full of water creatures...what is it in this country that no one seems to know how to care for a pool? At least, it was beautifully refreshing and I don’t quite understand how it can be so hot and yet, the water is so cool.

It is too bad in a sense that the night guard came stomping in our campsite at 10pm, telling us to make sure to hide every valuable we had and putting on the car alarms, while at the same time, jumping close to our truck, flashing his light into it (and the tent!) and checking what we indeed had! I felt he was going to be the person stealing, knowing exactly what was where... So, while Roman went to complain to the owner, we frantically relocated our computers and closed the tent flyer... the night was beautifully windy and cool with so many stars, I wished we had kept it off as previously planned! The moon’s crescent came in gently and did not bother me as the full moon usually does (too much light into the tent then)!

Peggy and Tristan went grocery shopping in Chobe and have been cooking for us since then. This morning Peggy was thrilled to announce: “I waited 3 and half months to eat an English muffin; even France does not sell them!” Corinne

21 oct. Baobabs, baobabs, Gweta
«C'est dur! rit Fabyan ... ses mains au volant, en même temps regardant les rpm sur le tableau de bord, essayant d’échanger ses pieds aux pédales et de changer de vitesse.... « Comment pouvez-vous faire ça sur une route normale? ". C'est la deuxième fois que Fab essaye de conduire un véhicule à vitesses. «La première fois était en face d'un lion; aujourd'hui, c’est sur un marais salant» il ajoute tout fier ... En effet, chaque fois, c’est dans un parc et je suis toujours un peu inquiète, alors je mets ma ceinture de sécurité : «Regarde devant toi au lieu du tableau de bord!" Je lui répète ... Il n’arrête pas de caler et doit apprendre à lâcher la pédale de vitesse un peu plus doucement.

Pendant ce temps, Tristan s’amuse à rouler en faisant de grands cercles sur la croûte salée en face de nous ... cet endroit semble définitivement stérile! Parce que tout est tellement cher quand il s'agit de camper dans un parc national, nous avons décidé de venir ici juste pour quelques heures et dans un sens, je suis contente de ne pas camper ici (Parc national Nxai Pan), il fait trooop chaud, il n’y a pas d'eau et peu à faire. L'herbe dorée est sèche, tout semble mort (même si quelques fleurs commencent à surgir) et les animaux sont partis ailleurs ... Tout ce que nous aurons vu sont deux zèbres et deux créatures que nous plaisantons dire être un mélange entre un lapin, un dik dik et Clutch (le chien de Tristan et Peggy!). Nous sommes venus jusqu’ici juste pour voir les célèbres baobabs de Baine .... Roman et Fabyan ont même pris le temps de faire semblant de mettre la tente en face de la pancarte "No camping" ... juste pour le fun ... ce qui leur a rapporté un local qui est venu leur dire que cela ne semblait pas éthique de vouloir plier la loi! Chaque pays a son propre humour, je suppose! Puis-je ajouter que ces deux enfants campent depuis plusieurs semaines maintenant, ensemble dans cette petite tente et chaque fois que je leur demande si ça leur va (parce que je trouve notre tente trop petite avec Lance et moi), ils répondent oui!

La nuit dernière, nous avons campé à Planet Baobab, un lieu bizarre au milieu de nulle part, pourtant très intéressant avec tous ces baobabs illuminés la nuit. Un coucher de soleil incroyable et les enfants qui ont grimpé ces arbres énormes... Fab a même fait de drôles d'ombres sur le tronc. La piscine était, comme d'habitude, pas claire et pleine de créatures d'eau ... pourquoi est-ce que dans ce pays personne ne semble savoir comment prendre soin d'une piscine? Au moins, c’était superbement rafraîchissant et je ne comprends pas très bien comment il peut faire si chaud et pourtant, l'eau est si fraiche.

Dommage dans un sens que le gardien de nuit soit venu s’insurger dans notre camping à 22 heures, nous disant de nous assurer de cacher tous les objets précieux que nous avions et de mettre les alarmes de voiture, alors que dans le même temps, il sautait à proximité de notre camion, brandissant sa lampe de poche à l’intérieur (et dans la tente!), vérifiant ce que nous avions en fait! J'ai senti qu'il allait être « le » voleur, sachant exactement quel objet était où ... Donc, pendant que Roman allait se plaindre au propriétaire, nous avons frénétiquement changé de place nos ordinateurs et fermé la tente ... la nuit était belle, fraîche et venteuse avec tant d'étoiles, j'ai souhaité que nous avions pu laisser la tente ouverte comme cela était prévu! Le croissant de lune est venu en douceur et ne m’a pas dérangée comme la pleine lune le fait généralement (trop de lumière dans la tente)!

Peggy et Tristan sont allés faire l'épicerie à Chobe et cuisinent pour nous depuis. Ce matin, Peggy était ravie d'annoncer: «J'ai attendu trois mois et demi pour manger un muffin anglais, et même la France ne les vend pas!» Corinne
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: