Kendwa, Zanzibar

Trip Start Jun 07, 2011
1
62
203
Trip End Jun 13, 2012


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Tanzania  , Zanzibar North,
Sunday, September 18, 2011

Version traduite plus bas...

Sept 18, Kendwa, Zanzibar

All the Muslim girls turned to Lance and shouted at once:"No!” in an angry voice... About 20 of them had just ran to the beach, each with some bag and started collecting sand... a sight that Lance wanted to get on camera of course...he seems to want to take so many shots! So, it is clear that children have been told many times by their parents (or other adults) to refuse that people take their photos... this is the first time though that it is done in such a fierce way. I thought it was a class and their teacher was doing some kind of scientific experiment...Today, I understood! In fact, all these children are collecting sand to make mortar for the hotel being built nearby and  one would rather not have anyone report this I guess! So, the resort not only uses children but they do not even pay for the sand! Hum.... Yesterday, while we were walking (from the house we rented, we have to pass by the tiny village to get to the beach) a little kid (maybe 3 years old) even threw a piece of coconut at Lance and another one was making bad faces at us...the first time this has ever happened too... we both felt quite sad and realised once again how travelling can affect locals in a negative way.... Luckily, not all kids react this way and they often throw a  "Jambo! to us.

We are at the last house I will have researched before we left for Africa... Since it was high season, I tried to organize the trip as much as I could.... in 3 days, it will the unknown, at the rhythm of what we read, hear about and/or manage to drive to... Camping mostly and who knows, maybe will we find another house somewhere, at some point.

I must admit that as a tourist, I am difficult when I enter a rented place, for which we pay quite a lot still, though being 7 of us, it is far cheaper than renting 3 or 4 rooms in some hotel somewhere. I suppose that my expectations are not the same as the locals and so I have a hard time understanding sometimes why a nice place still has bits and pieces not working, or left unfinished or unclean. The last place we stayed at was the worst yet the most expensive, but very close to the beach... Here, on the Northern part of Zanzibar, we have an incredible 180o view of the ocean, from higher up and if clouds lift, the sunset should be quite a sight.

To me, the beach, though very white, fine, beautiful and not tide dependant for swimming, does not have the same charm as the one we just left in Paje... First of all, some locals have started “bothering us” again, trying to sell this and that...to whom Roman answers: “Buy my sun, cheap for you, good price!”... The vendors look at him wondering what he is talking about and Roman shows them a drawing of a sun he has made in the sand. They did get the idea, I think!

Secondly, I despise the fact that not only, many times already, the kids have been asked if they wanted to buy drugs, but once it was also done in an insisting way, if not downright with angry voices when they declined.

Then, Whites are lying there, each small group of 2s or 3s congregating under a little palapa, without seemingly ever touching the water or being close to it...We were even asked to leave a restaurant because it was for the clients of the all inclusive resort that we entered not knowing... It is almost as if something is missing and I'm not sure what.

I suppose, what I liked in Paje, was to witness the life of the locals, fishing, collecting algae, joking together. Tourists seemed more “active” there and the hotel and restaurants were smaller and appeared less conspicuous as the ones here, letting you use their pool if you ordered something. The ocean seemed more alive too, with the tide bringing the warm water close to us and then taking it far out, away from us.

Tomorrow, we will go snorkelling to a nearby reserve.... so, I’m sure we will see plenty of life there and that my ideas will change as I have a feeling that I may be biased right now! Corinne

18 Sept, Kendwa, Zanzibar
Toutes les jeunes filles musulmanes se sont retournées vers Lance et ont toutes crié à la fois: «Non !!» d’une voix en colère ... Environ 20 d'entre elles venaient juste d’accourir à la plage, chacune avec un sac et elles ont commencé à recueillir du sable... Lance voulait évidemment prendre cette scène en photo ... il semble vouloir en prendre tellement! Il est donc clair que leurs parents (ou d'autres adultes) leur ont dit de refuser que les gens les prennent en photo ... c'est la première fois cependant que cela se fait d’une manière si féroce. Je pensais que c'était une classe et leur enseignant qui faisaient une sorte d'expérience scientifique ... Aujourd'hui, j'ai compris! En fait, tous ces enfants ramènent du sable de la plage pour faire du mortier pour l’hôtel en construction à proximité et on préférerait ne pas avoir un rapporteur sur ce fait, je suppose! Ainsi, les patrons utilisent non seulement des enfants mais ils n'ont même pas payé pour le sable! Hum .... Hier, alors que nous marchions (de la maison que nous avons louée, nous devons passer par le petit village pour nous rendre à la plage) un petit enfant (de peut-être 3 ans) a même jeté un morceau de noix de coco à Lance et un autre faisait de mauvais signes vers nous ... la première fois que cela se produit aussi... Nous nous sommes sentis tous les deux très tristes et avons réalisé une nouvelle fois comment les voyages peuvent affecter les locaux d'une manière négative .... Heureusement, pas tous les enfants réagissent de cette manière et souvent, ils nous envoient des "Jambo!"

Nous sommes à la dernière maison que j'aurais recherchée à l’internet avant que nous partions pour l'Afrique. Comme c’était la haute saison, j'ai essayé d'organiser le voyage autant que je le pouvais .... Dans 3 jours, ce sera l'inconnu, au rythme de ce que nous lisons, entendons parler et / ou conduisons ... Camping la plupart du temps, et qui sait, peut-être trouverons-nous une autre maison ou un gîte quelque part, à un certain moment.

Je dois admettre qu’en tant que touriste, je suis difficile quand j'entre dans un lieu loué, pour lequel nous payons beaucoup encore, mais étant 7 d'entre nous, c’est beaucoup moins cher que de louer 3 ou 4 chambres dans un hôtel quelque part.
Je suppose que mes attentes ne sont pas les mêmes que les gens du pays et j'ai donc du mal à comprendre parfois pourquoi un endroit agréable a encore des trucs qui ne fonctionnent pas, ou qu’ils laissent inachevés ou que ce n’est pas propre. Le dernier endroit où nous avons séjourné à été le pire et le plus cher, mais très proche de la plage ... Ici, sur la partie nord de Zanzibar, nous avons une vue imprenable de 180 degrés sur l'océan, d’une petite hauteur et si les nuages se dissipent, le coucher du soleil devrait être tout un spectacle.

Pour moi, ici, la plage blanche, au sable très fin, belle et bien qu’indépendante de la marée pour la baignade, n'a pas le même charme que celle que l'on vient de quitter à Paje ... Tout d'abord, certains habitants ont commencé à « nous embêter» à nouveau en essayant de vendre ceci et cela ... ce à quoi Roman répond: «Achetez mon soleil, pas cher pour vous, bon prix !"... Les vendeurs le regardent, incrédules, se demandant ce dont il parle et Roman leur montre le dessin d'un soleil qu'il a fait dans le sable. Ils ont compris l'idée, je pense!
Deuxièmement, je déteste non seulement le fait que de nombreuses fois déjà, on a demandé à nos enfants s'ils voulaient acheter de la drogue, mais cela a été aussi fait une fois d’une manière très insistante, même carrément avec des voix en colère quand ils ont décliné l’offre.
Ensuite, les blancs sont couchés là, chaque petit groupe de 2 ou 3 se rassemblant sous une palapa, sans apparemment ne jamais toucher l'eau ou être près d'elle ... Nous avons même été invités à quitter un restaurant parce qu'il était pour les clients où tout est compris et où nous sommes entrés ne connaissant pas cette restriction ... C'est presque comme s’il manquait quelque chose et je ne suis pas sûre de ce que ça peut être.

Je suppose que ce que j'ai aimé à Paje, c’est d'assister à la vie de ses habitants, la pêche, la collecte des algues, les plaisanteries qu’ils avaient ensemble. Les touristes semblaient plus "actifs"; l'hôtel et les restaurants étaient plus petits et moins visibles qu’ici, vous laissant utiliser leur piscine si vous commandiez quelque chose. L'océan semblait plus vivant aussi, avec la marée apportant l'eau chaude proche de nous et puis la reprenant loin, loin de nous.
Demain, nous allons faire de la plongée à une réserve à proximité ....donc, je suis sûre que nous allons voir beaucoup de vie là-bas et que mes idées vont changer car j’ai l’impression d’avoir des idées préconçues aujourd’hui! Corinne
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: