Motos and tuba, par Corinne et Fabyan

Trip Start Jun 07, 2011
1
61
203
Trip End Jun 13, 2012


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Tanzania  , Zanzibar Archipelago,
Friday, September 16, 2011

Version traduite plus bas...

Sept 16, Zanzibar, Paje beach, motorcycles and snorkelling

Zooming by white sand and sometimes desolate hotels or others that do have some tourists in them, I hold my (too big) helmet with one hand because it keeps on changing position and I can't see anything...and the bike's handle on the other...I certainly do not want to fall! Tristan seems at ease on his motorbike and must remember the time he had a quad and a dirt bike when he was younger...in fact, I just learned he had a moto last Summer!! The sand is so thin and tightly packed that it would almost be like riding on a road, except for a few places where Tristan has to be careful to remain straight. We pass under eroded rocks, almost like an alcove that sea water and waves have carved and a bit further, Tristan and Duncan decide to head straight for the sea... the tide is low and women are tending "their gardens"... The waves are very far away and so, we ride through shallow salty puddles, splashing the conductor at the same occasion.

Salt must not be good for the bike! I know that... but I did not even think once that using motorbikes on the beach may not be very environmentally friendly either and in fact, at the end, Tristan announces that it is forbidden! What?? I felt bad afterwards...

We will all have each gotten a ride, four at a time, except for Lance who does not fancy bikes...

Time to try snorkelling, walking all the way to the reef's edge... the sun is blaring, the water is so clear and it takes so long to actually reach our destination,.. trying hard not to walk on sea urchins and coral. We pass by beautiful starfishes which Fabyan manages to photograph thanks to his small underwater camera. Men nearby are hitting the water with long sticks, almost chanting at the same time, trying to catch fish in their white nets.

I have realised that women are not as friendly toward us as the men are... but no wonder! Here we are, hardly dressed, playing around and not doing much, when they spend over 7 hours into the water, collecting algae, in full dresses and dragging big bags around!

At night, after dinner, the boys join the group with a birthday girl on the beach...so they discuss and laugh among young people... I guess we already feel old, Lance and I... and we go back "home" to watch a movie... feeling somewhat excluded, yet knowing it is normal. Our group, though odd, is well matched nonetheless...Peggy and Tristan are together as a young couple...right now, Duncan, their friend is with them...Fab and Roman spend time together and I with Lance...so, no one must feel too alone...though Peggy now has to share a bathroom with 4 guys... hum!! Corinne

Paje beach at night, by Fabyan

I, my brothers, Peggy, Duncan and some new friends we had just met (among them, a girl whose birthday it was that night) were just walking along the beach, when we came upon drumming sounds in the distance. I quickly saw where it was coming from; it was quite obvious because there were a lot of people around a big bonfire and most of them were dancing. We made our way there and saw people starting to run in circles around the fire holding hands; we were quickly engulfed into the dancing and I found myself running in circles myself. Later on, people started dancing on chairs to the African drum beat. Roman decided he would join, only if the birthday girl we just met would do it too. It was really funny to see Roman doing his crazy uncoordinated dancing up there. Anyhow, later on that night, when the party was fading, we made our way back home to watch a TV series and then finally got to sleep and with that the night was over. Fabyan

16 septembre, Zanzibar, plage de Paje, motos et tuba

En contournant des plages de sable blanc avec parfois des hôtels désaffectés ou d'autres contenant quelques touristes, je tiens d’une main mon casque (trop gros), car il ne cesse de changer de position et que je n’y vois rien ... et de l’autre main, fermement, la poignée de la moto... Je ne veux certainement pas tomber! Tristan semble à l'aise sur sa moto et doit se rappeler l'époque où, jeune, il avait un quad et une trial...en fait, je viens d'apprendre qu'il avait une moto l'été dernier! Le sable est si mince et serré qu’on croirait presque rouler sur une route, sauf pour les quelques endroits où Tristan doit faire attention à rester droit. Nous passons sous des rochers érodés, presque comme une alcôve que l'eau de mer et les vagues ont sculptée. Un peu plus loin, Tristan et Duncan décident de se diriger directement vers la mer ... la marée est basse et les femmes s’occupent de « leur jardin » ... Les vagues sont très loin et nous traversons des flaques salées peu profondes, éclaboussant le conducteur par la même occasion.
Le sel ne doit pas être bon pour la moto! Je sais au moins ça ... mais je ne pense même pas une seule fois que l'utilisation de motos sur la plage n’est peut- pas être très écologique non plus. En fait, à la fin, Tristan annonce que la moto y est, en vérité, interdite! Quoi? Je me suis sentie mal après coup ...
Nous aurons tous eu chacun au moins un tour, quatre à la fois (2 par moto), sauf pour Lance qui n’en avait pas trop envie.

Comme c'est le temps d'essayer le tuba, nous décidons de marcher jusqu'au bord du récif ... le soleil est très fort, l'eau est si claire et il faut tant de temps pour réellement atteindre notre destination, nous efforçant de ne pas marcher sur les oursins ni les coraux !! Nous passons près d’étoiles de mer magnifiques que Fabyan réussi à photographier avec son petit appareil qui va sous l'eau. Des hommes aux alentours frappent l'eau avec de longs bâtons, presque en chantant en même temps ; ils essayent d'attraper des poissons dans leurs filets blancs.

Je réalise que les femmes locales ne sont pas aussi chaleureuses envers nous que les hommes... mais pas étonnant! Nous voici à peine vêtues, jouant et ne faisant pas grand chose, quand elles passent plus de sept heures dans l'eau à faire la collecte des algues, complètement habillées jusqu’aux pieds et tirant de grands sacs dans l’eau!

Le soir, après dîner, les garçons et Peggy se joignent à un groupe dont une fille a son anniversaire sur la plage ... alors qu'ils discutent et rient entre jeunes, nous nous sentons déjà vieux, Lance et moi… alors, nous retournons «chez nous» pour regarder un film ... nous sentant un peu exclus mais sachant que c’est normal. Notre groupe  de voyageurs, bien qu’étrange quelque part, est néanmoins, bien assorti : Peggy et Tristan sont ensemble comme un jeune couple ... en ce moment, Duncan, leur ami, est avec eux ... Fab et Roman passent du temps ensemble comme moi avec Lance ... alors, personne ne doit se sentir trop seul ... Peggy, par contre, doit en ce moment partager une salle de bain avec 4 gars ... hum! Corinne

La plage de Paje, la nuit, par Fabyan
Moi, mes frères, Peggy, Duncan et quelques nouveaux amis que nous venions de rencontrer (parmi eux, une fille dont c’est l'anniversaire ce soir) marchions simplement le long de la plage, quand nous avons entendu de la batterie qui sonnait au loin. J'ai rapidement vu d’où ça venait ; c’était assez évident, car il y avait beaucoup de gens autour d'un grand feu et la plupart d'entre eux dansaient. Nous nous sommes rendus là-bas et j'ai vu des personnes qui commençaient à courir en rond autour du feu, se tenant par la main. Très vite, nous avons été rapidement engloutis dans la danse et je me suis retrouvé moi-même à tourner en rond. Plus tard, certains ont commencé à danser sur des chaises au rythme du tambour africain. Roman a décidé de s’y joindre si la fille dont c’était l'anniversaire le ferait aussi. C'était vraiment drôle de voir Roman faisant sa danse folle et peu coordonnée là-dessus ! Quoi qu'il en soit, plus tard cette nuit-là, quand la fête s'est dissipée, nous avons repris le chemin du retour pour regarder une série télé et puis finalement trouver le sommeil.... c’est ainsi que la nuit s’est terminée. Fabyan
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: