Istrie

Trip Start Sep 03, 2011
1
4
14
Trip End Sep 25, 2011


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Croatia  , Istria,
Thursday, September 8, 2011

Au départ, je désirais aller faire un tour à Zagreb, capitale de la Croatie, après la visite de la Slovénie. Cependant, au gré de lectures et de négotiations avec mes compagnons de voyage - qui n'étaient pas très excités par la métropole croate - Zagreb a été remplacée par l'Istrie, péninsule en forme de coeur (how cute?) tout juste au sud de l'Italie, en plein coeur de l'Adriatique. Au programme, la visite de trois villes/villages côtiers, et j'ai nommé Poreč (17,000 habitants), Rovinj (14,200) et Pula (65,000).

Poreč fut le premier à avoir l'immense privilège de nous recevoir. Après une bonne pizza chez Nono (thanks Luc & Isa pour les conseils!), nous avons attaqué la principale (et pas mal la seule!) attraction de cet ancien village romain, la Basilique Euphrasienne, qui offre une très belle vue sur l'Adriatique et sur les toitures orangées des maisons environnantes.

Par la suite, nous avons mis le cap sur Rovinj, qui se trouve à une quarantaine de minutes au sud de Poreč. Même si c'est la plus petite des trois villes, Rovinj est sans aucun doute le joyau du groupe. Dominé par un joli campanile, la péninsule en forme d'ovale s'avance dans la mer donnant une vue à couper le souffle lorsque l'on s'en approche. Du haut du campanile, on peut apercevoir la même dominance de toitures orangées qu'à Poreč, qui s'harmonisent à merveille avec les facades colorés des bâtiments de la péninsule. La scène prend tout son sens au coucher de soleil, qui donnera sans aucun doute quelques uns des plus beaux clichés du voyage! Après avoir pris un verre sur une terrasse en bordure de mer, c'est vers Pula que nous avons mis le cap afin d'y établir notre camp de base pour la nuit.

Pula est une ville plutôt industrielle, mais attire son lot de touristes grâce entre autres à un magnifique colisée, peut-être un peu moins grandiose que son accolyte romain, mais tout de même franchement impressionant. C'est donc après une nuit de sommeil a-t-r-o-c-e que nous avons amorcé la découverte de la ville. Pour faire une histoire courte, nous avions laissé la fenêtre ouverte afin d'avoir de l'air en cette journée de canicule, mais turns out que Pula semble aussi fertile en maringouins que Verchères par un printemps pluvieux Une nuit donc passée à se gratter et essayer de tuer des maringouins voraces qui rodaient un peu partout autour de nos têtes. Une bonne partie de ce blogue est d'ailleurs rédigé vers les 5:30am, alors que je suis sans sommeil depuis 3am! Ah well... Dooooonc. Pula. Eh bien le Colisée est pas mal la seule chose digne de mention. Il sert d'ailleurs pour accueillir plusieurs spectacles et concerts durant l'année. Disons que comme site pour un show, c'est pas mal as good as it gets! Ca doit être franchement spécial. Sinon, eh bien il y a quelques belles rues près du port, bordées de cafés, boutiques et restaurants, mais à part de ca, Pula est un gros bof! Je ne retournerai Pu-la (Ha! Ha! Ha!..)

Terminons donc par un top-3 très léger, celui des maux de P-A qui est plutôt mal en point depuis quelques jours! Comme il commence à prendre du mieux, aussi bien en rire qu'en pleurer!

3. Saignements de nez aléatoires et sporadiques : est-ce parce que c'était trop sec? Dur à dire! Au moins, tout cela semble derrière lui.

2. Fièvre, congestion nasale, pis toute : ouch, un virus qui l'a mis K.O. pour un petit bout, et ce en plus de son damné...

1. Torticoli!! Ca l'air souffrant, mais on peut pas s'empêcher de sourire en le voyant incapable de bouger le cou et devant tourner tout son corps pour regarder sur les cotés!

Get well PAC, on reconnecte de Plitvice!
Slideshow Report as Spam

Comments

Francine on

Pauvre Pierre-André! Peut-être qu'il devrait se mettre à l'alcool, finalement, pour tuer les microbes et relaxer les muscles du cou! Mais c'est lui qui conduit...

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: