Entre Canasvieiras et Barra de Lagoa

Trip Start Oct 08, 2010
1
51
268
Trip End Jul 05, 2011


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Brazil  , Santa Catarina,
Monday, November 22, 2010

Cette nuit fut probablement la pire du voyage. On n'avait en fait pas prévu de dormir à Canasvieiras cette nuit-là, mais comme les Couch Surfers étaient restés plus longtemps que prévu... En conséquence, on avait démonté la tente et plié nos bagages, alors j'avais la flemme de tout remettre. Je m'étais donc contenté d'accrocher mon hamac sous une sorte de petit abri. Après avoir lu un moment, je me suis couché ; et les moustiques ont attaqué. J'essayais de mecacher dans mon duvet, mais pour ne pas suffoquer, je laissais sorttir un nez, une bouche, une oreille, que les insectes piquaient joyeusement. Ca a duré jusqu'à 3h30 du mat. En plus de ça, les échardes continuaient de provoquer des infections dans mes pieds et dés que je bougeais mes jambes je les sentais. A 3h30, las de me faire piquer, je me suis levé pour planter la tente à côté du hamac, et m'y suis installé ; plus de moustiques : ouf ! A 4h30, il s'est mis à pleuvoir, et je n'avais monté que le simple toit. J'ai donc du me relever pour déplacer la tente et la mettre complètement sous l'abri. Brrrrref, super nuit !

Heureusement, au réveil, Bruno et Murielle m'ont proposé un café ! Il pleuvait toujours, et ils étaient sur le départ. Vers midi, sous le son de la sirène du camion et des vuvuzelas de Kendra et Vincent, ils sont partis en direction de Curitiba.

Nous, de notre côté, on a fait nos sacs, et on es partis pour Santo Antonio, un village pas trop loin. Là bas, on a pique-niqué face à la mer, et je suis parti en quête d'un cybercafé, abandonnant Julie. Les gens me disaient toujours d'aller plus loin pour trouver Internet, jusqu'à ce que je demande à un groupe d'adultes devant une Fac. Une femme m'a dit qu'elle bossait à la Fac, et qu'elle pouvait m'y amener. Incrédule, je l'ai suivi avec mon gros sac à dos, au milieu des étudiants, jusqu'à la salle informatique de la Fac. J'ai squatté un PC pendant deux heures, un vrai étudiant. Une étudiante m'a même demandé en portuguais commente mettre des numéros de pages sur un document Word ;)

Vers 19h, Julie et moi avons décollé en direction d'un camping ; on en avait repéré un a Campeche et un à Lagoa. Finalement, les bus nous ont emmenés au centre de Florianopolis, c'est à dire pas du tout au bon endroit. Il fallut en reprendre d'autre pour finalement descendre sous la pluie un peu plus loin que Lagoa. On est arrivé trempés dans une pension/camping, en pleine nuit, et on a demandé un emplacement pour une tente. lls nous ont regardés en rigolant, et nous en ont donnés un. J'ai essayé de négocier un tarif spécial pluie mais ils n'ont pas eu assez pitié de nous pour accepter.

On n'était pas très motivé pour planter la tente sous la pluie, et en cherchant des endroits où accrocher nos hamacs au sec, on est tombé sur un Suisse qui voyage avec sa femme et deux enfants dans un minibus ; encore une famille de baroudeurs francophones ;) Finalement on a élu domicile dans la cuisine du camping, une grande pièce ouverte sur l'extérieur, avec quelques tables, plein de prises et un câble Ethernet qui nous a permis d'avoir accès au net. On a squatté toutes les tables, et après avoir mangé des pâtes à minuit devant le Zapping, on a étalé nos matelas sur le sol, entre une table et un frigidaire, en espérant que les autres locataires du camping ne viennent pas se faire un café à 5h du mat !
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: