Pekin la paradoxale

Trip Start Sep 03, 2012
1
2
11
Trip End Sep 24, 2012


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of China  ,
Tuesday, September 4, 2012

Arrive a Beijing hier matin je peux deja vous dire que je n'ai pas ete decu par ces deux premieres journees.

Je m'attendais a un melange d'Inde et de Vietnam, notamment pour le monde, la cohue-bohue perpetuelle dans les rues et l'envie de les quitter rapidement pour voir quelque chose de plus authentique. C'est en fait tout autre chose mais j'y trouve mon compte. La rue est cet espace permettant d'emerveiller ses sens, tous ses sens : un bruit etrange, malpoli diraient certains, vous fait vous retourner a temps pour voir votre voisin envoyer sur le trottoir un crachat qui par malheur vous touche aussi, le tout pendant que vos narines hument cet air doucement pollue qui vous attaque deja les yeux. Le bonheur !
Je plaisante bien sur, cette ville est passionnante et c'est un vrai plaisir de s'y promener. Il faut par contre beaucoup marcher car bien que tres performant, le reseau de transports laisse certaines zones peu desservies et les taxis font parfois les difficiles.

La police est presente partout, en tenue ou en civil, et me donne toujours une impression etrange, melange de rigueur exemplaire avec ces gardes droits comme des piquets en plein soleil, qu'ils soient au milieu de la place Tian'anmen ou a un carrefour, et aussi une sorte d'incomprehension face a ces enfants-policiers n'ayant pas l'air d'avoir plus de 15 ans dans bien des cas. Plus qu'une opposition entre tradition et modernite qui a bien entendu lieu d'etre, c'est l'opposition entre les signes d'un regime assume et fier de ses valeurs et ceux d'une occidentalisation/americanisation avancee des modes de vie qui me fascine le plus. Un exemple parmi tant d'autres dans les quelques photos de ce billet, le distributeur "customise" en pleine Cite Interdite...
Le tai-shi fait par des sexagenaires sur une chanson "Baby one more time" de Britney Spears valait aussi le coup.

En 36h j'ai deja pu me rendre compte que tout le monde ne parle pas anglais, loin de la : je ne vous raconte pas le moment delirant qu'a ete la reservation d'un billet de train pour Xi'an avec une femme ne parlant pas un mot d'anglais. Surtout quand le ticket est integralement ecrit en chinois et laisse donc peu de moyens de verifier tout seul les informations capitales. Me souvenant que Beijing et Shanghai sont parmi les rares villes ou il est "facile" de se faire comprendre, je m'attends a de grands moments dans le Sichuan et le Yunnan !

Comme toujours je m'etends beaucoup trop pour ne finalement pas dire grand-chose, le message est donc : tout va bien, je suis tres content d'etre ici et ai deja rencontre quelques autres backpackers avec qui j'ai passe la soiree d'hier pour une degustation de vrai canard laque pekinois. Les francais ne manquent pas non plus : j'en ai rencontre 2 qui, installes a Beijing depuis plusieurs annees, m'ont appris de tres interessants details sur les traditions et le moyen de faire du business ici. Avoir un bon foie a par exemple l'air d'etre un atout !

Merci pour vos messages qui m'ont fait tres plaisir, je vous promets que les prochains messages seront plus profonds mais la je suis simplement claque par une journee bien remplie, et j'ai simplement envie (d'une biere et) de bien dormir ce soir...

Je vous embrasse tous.

Slideshow Report as Spam

Comments

Fabien on

On voit sur la photo que tu as déjà acheté un polo Fred Perry contrefait !

Dudu on

like

Maxime on

Profite bien ! J'essayerai de lire tes billets avec assiduité !

Morgane on

Trop trop cool d'avoir de tes news! Merci de faire l'éclaireur en tous cas :)

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: