La Quebrada de Las Conchas

Trip Start Dec 02, 2008
1
21
51
Trip End Aug 26, 2009


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow
Where I stayed
El Balcon
Huayra

Flag of Argentina  , Northern Argentina,
Sunday, January 11, 2009

Je pars pour Cafayate le dimanche matin à 7 heures et arrive en fin de matinée avec quelques personnes que j'avais rencontrées dans mon hostel à Salta. Parmi eux, un couple de Brésiliens, Daniela et Caue, un couple de Néo-Zélandais Eric et Edith ainsi qu'un Sud-Africain, James.
Le village est assez joli et très touristique. Les Néo-Zélandais nous quittent car ils avaient prévu d'aller camper un peu en dehors du village. Je m'installe à l'hostel El Balcon qui se situe près de la place principale. Daniela et Caue ne pensent rester que pour la journée mais aprés avoir acheté leur billet de retour pour le soir même, ils se décident aprés moultes tergiversations (notamment appeler leur hostel à Salta pour trouver un arangement) de rentrer le lendemain matin. Lorsque tout est en ordre, il n`y a plus de lits disponibles dans l'hostel et sont redirigés vers un autre hostel plus éloigné du centre. Idem pour James qui, peu enclin à prendre la moindre initiative, ne faisait que suivre les 2 Brésiliens avec une longueur de retard. Pendant ce temps, je m'installe dans ma chambre et je réserve un tour en voiture dans la Quebrada de la Conchas pour le lendemain matin.
Nous partons ensuite manger un bout dans le village. Daniela, qui est végétarienne, commande un poulet frites qui n'était pas sans me rappeler celui que j'avais reçu a Humahuaca. D'ailleurs, elle y touche à peine. je me contente de quelques empanadas tout comme les 2 autres.
Nous décidons ensuite de louer des vélos pour l'aprés-midi et d'aller nous balader du côté de la Quebrada. Celle-ci s'étend sur environ 100 km le long de la route qui relie Cafayate à Salta. Le responsable des bicyclettes nous explique qu'on peut voir de très beaux paysages de la Quebrada si nous roulons une dizaine de kilomètres en direction de Salta. Aprés avoir reçuu les informations détaillées sur la route à suivre, nous passons à l'hostel de mes compagnons de route pour qu'ils déposent leurs affaires superflues puis nous retournon au terminal des bus pour essayer de revendre les billets de retour que mes amis Brésiliens avaient achetés à notre arrivée. Bilan: une bonne heure de perdue mais pour la bonne cause: ils parviennent à récupérer leur argent. Nous nous mettons finalement en route vers 16 heures. Nous traversons d'abord quelques vignobles avant de nous diriger vers les montagnes avec un vent de face qui nous empêche d'avancer. Bizarrement, les autres semblaient plus affectés par ce vent que moi. Au d'une dizaine de kilomètres, Daniela se plaint de douleurs aux genoux et décide de ne pas aller plus loin. Caue et elle rebroussent chemin. Je dois bien reconnaître que je n'en étais pas vraiment mécontent!
James et moi-même continuont notre route. Après 15 km, nous n'avons toujours rien vu qui correspondait aux indications de notre vendeur de vélos. C'est finalement après 19km et l'ascension d'un petit col montagneux que nous arrivons à la pancarte "Punilla" à partir de laquelle les instructions pour arriver aux sites de la Quebrada commencent. Aprés avoir quitté la route selon les indications, nous découvrons "Las Ventanas", un ouverture naturelle dans un rocher qui donne une vue sur la vallée en contre-bas.
Nous continuons pour arriver 1 km plus loin à "Los Castillos", un falaise de plusieurs dizaines de mètres de haut qui, avec un peu d'imagination, rappelle vaguement un château. Quoi qu'il en soit "Los castillos" est probablement un des plus beaux sites de la Quebrada. Et la lumière du soleil couchant qui éclaire la falaise révèle toute l'intensité de ses couleurs rouges orangées.
Aprés avoir pris quelques photos de l'endroit, nous nous remettons en route, le soleil se couche et je n'ai pas envie de rentrer trop tard. Apparemment, James accusait le coup car je pense lui avoir mis quelques kilomètres dans la vue sur la chemin du retour! J'arrive à la location de vélos vers 20 heures aprés avoir pédalé au total quelques 40 kilomètres, légèrement plus que ce que je pensais initialement.
Aprés avoir rendu ma bicycleta, je pars acheter de quoi manger et rentre à l'hostel vers 21 heures. Je me douche et j'arrive à la cuisine vers 22 heures. Je tombe sur la responsable de l'hostel qui m'explique qu'on ne peut pas cuisiner après 20h30. Elle me prétexte des arguments tout aussi stupides les uns que les autres: il n'y a soi-disant plus de bombonnes de gaz mais je lui prouve le contraire, le gaz est trop cher mais c'est pourtant bien compris dans le prix de la nuit d'hostel ou encore je vais salir la cuisine pour le petit déjeuner du lendemain matin etc. En contre-partie, elle me propose de participer au barbecue payant organisé par l'hostel! Je refuse puisque j'ai déjà acheté de quoi manger. Finalement, je pars manger à l'extérieur et lui fait bien comprendre que je ne suis pas content.
Le lendemain, je pars vers 9 heures en un mini-bus pour l'excursion dans la Quebrada. Il fait horriblement chaud, c'est comme dans un désert. Nous visitons les sites principaux: "los castillos", "el obelisco", "el fraile", "el sapo", "el anfiteatro" et "la garganta del diablo" et rentrons vers 13h. Je repasse dans ma chambre et m'aperçoit que tous les vêtements que j'avais laissés sur mon lit ont disparu, y compris mes draps. A la réception, personne ne sait ce qui s'est passé. Je retrouve finalement mon linge sur la terrasse pour je ne sais quelle raison.
Le coup de la cuisine la veille et mes affaires qui disparaissent, ça fait beaucoup en moins de 24 heures: je ne veux plus rester une nuit de plus ici et je pars en quête d'un autre hostel dans le village. Je trouve un lit à l'hostel Huayra où il n'y a pas d'horaire pour la cuisine! A 16 heures, je quitte l'hostel El Balcon et part m'installer dans l'autre. N'allez pas à l'hostel El Balcon à Cafayate ! L'hostel Huayra est beaucoup plus petit, accueillant et aussi "peace and love"! On peut y manger au jardin sous la vigne.
Le jour suivant je me repose, je passe un partie de la journée à la piscine municipale et je me dirige ensuite vers le terminal des bus vers 16 heures pour partir vers San Miguel de Tucuman.
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: