Encore plus haut

Trip Start Dec 02, 2008
1
13
51
Trip End Aug 26, 2009


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow
Where I stayed

Flag of Argentina  , Northern Argentina,
Tuesday, January 6, 2009

Le 6 Janvier, jour de la fête des rois, je prends mon bus à 7 heures en direction de Humahuaca après avoir fait mes adieux à Mirjam. Il y en a pour 4 ou 5 heures de route. La route longe la Quebrada de Humahuaca sur une centaine de kilomètres avant d'arriver dans ce petit village situé à 2939 mètres d'altitude. Je descends du bus vers midi et tombe en plein milieu de la procession en l'honneur des rois mages. Tout le village est dans la rue pour fêter l'événement. Chargé de mes 2 sacs à dos, je me repère dans le village et me mets en route vers la Posada del Sol, l'hostel recommandé dans mon guide. Celui-ci est un peu décentré par rapport au centre du village et il me faut une bon quart d'heure pour y arriver malgré la pancarte qui renseignait l'hostel à 300 mètres.
L'après-midi, je pars à la découverte du village pour faire quelques courses et prendre quelques photos. Le tour est assez rapide, il n'y a que la place principale, le monument pour l'indépendance et quelques échoppes qui vendent des souvenirs. Les routes, les habitations et les commerces traduisent l'état de précarité des gens. Je recroise la procession des rois mages qui continue inlassablement à tourner dans les rues. Melchior, Gaspard et Balthazar ouvre la marche accompagné du Père Noël (je ne savais pas qu'ils se connaissaient ;-) et sont suivis par un orchestre qui joue "Vive le vent d'hiver" sur un air de saxophone. Suivent ensuite beaucoup d'enfants et de villageois.
Après avoir parcouru tout le village en environ 30 minutes, je me mets à la recheche d'un supermarché afin de me cuisiner un spaghetti bolognaise le soir à l'hostel. Malheureusement, je me rends vite à l'évidence que cuisiner s'annonce difficile vu la carence des denrées alimentaires. Je me résigne et rentre dans une "Polleria" du village pour commander un poulet-frites et un coca. Cinq minutes après avoir commandé, je reçois une assiette avec une cuisse de poulet posée sur un tas de grosses frites toutes luisantes de graisse. Je rappelle le serveur et lui fait reprendre mon assiette après avoir goûté que mes frites sont froides. Il me la ramène un peu plus tard avec des frites tout aussi suintantes et à peine plus chaudes. Je m'attaque alors à ma cuisse de poulet rôti qui est d'une blanchâtre peu appétissante. Non seulement, elle n'a quasi pas de couleur mais en plus elle n'a aucun goût si ce n'est celui du gras... Je me retourne vers le serveur et lui demande en Espagnol si c'est vraiment ce qu'il peut faire de mieux. Alors qu'il fait mine de ne pas comprendre ce que je dis, un Argentin à la table à côté qui a très bien compris, lui répète ma question. Et le serveur de lui répondre sèchement que cela ne le regarde pas!
Finalement, je n'ai pas cherché plus loin, j'ai pris ma bouteille de coca, j'ai payé les 10 pesos que je lui devais et je suis parti m'acheter un pain et une boîte de conserve de poissons que j'ai mangés à l'hostel. Ce ne fût pas le meilleur repas de mon voyage!
Tout ceci me fît dire que je n'allais pas rester longtemps par ici...
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: