7eme jour ou les "GRANDES prairies", très grandes!

Trip Start Apr 05, 2011
1
8
48
Trip End May 12, 2011


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow
Where I stayed
Centre "ville"

Flag of Canada  , Alberta,
Monday, April 11, 2011


Banff, réveil au frais (tiens ça
change; sont pas très originaux ces jeunes!). Tout le monde a un
petit rhume, sauf Sam qui fera la maline pendant plusieurs minutes
en se vantant d'être la plus costaude, rien de bien charmant pour une
fille, mais sa féminité est en train de s'en aller
à force d'être entourée de trois bonhommes,et il sera temps d'y
remédier. Pas besoin de plier la tente nous passerons la nuit
suivante ici, du coup après s'être réchauffer aux toilettes (bah
oui c'est la seule pièce chaude du camping), direction la ville,
entassés dans Sanka (vous a-t-on dit que le van est toujours plein
à craquer?), tentative de monter en température, mais petite ombre au
tableau, notre véhicule a le chauffage de plus en plus difficile,
voire en panne, mais bon faut pas vexer Sanka on l'aime quand même. Du
coup pour rester au chaud au programme de la journée: musée
(devinez qui est content?), petite ascension du Mont Tunnel et
sources d'eaux chaudes à 1600 mètres d'altitude pour bien finir la journée
avant de retourner au camping. Mais notre calendrier va être
chamboulé par une bien triste nouvelle, le musée est fermé, en
même temps Banff l'hiver à part pour le ski c'est pas folichon
folichon, il faudra revenir l'été. Tant pis, départ pour notre
ballade et là, la motivation est grande!Tout le monde reste assis
dans la voiture: flemmingite aigue, maladie atteignant les personnes de
7 à 77 ans, très très contagieuse. Mais comme on est des vrais de
vrais on y va quand même, les premiers mètres sont les plus durs
puis nous voilà partis comme des biquettes au pas de course (mais
bien sûr!). Vu le temps, pendant la ballade on change de plan, ce
soir on fout le camp à Calgary, on prendra de l'avance sur le soleil
(oh yeah). Revenons en à nos moutons, qui sont déjà au point
culminant de la montagne, ballade courte mais la vue est tout à fait
correcte, nous réussissons même à apercevoir notre tente; grâce au
super zoom hi-tech de l'appareil photo; qui se trouve à des
centaines de mètre de là où nous sommes. En parlant du Mont Tunnel
tiens, petit moment culturel, il fut appelé autrefois, le mont
bison, en raison des deux bosses qu'il forme et qui rappelle la nuque
de l'animal. Du coup nous sommes déçus, car il n'y a en fait ni
tunnel, ni bison, alors après avoir joué dans la neige on rentre à
la maison... enfin au camion. Et il était temps la neige commence à
tomber, le temps de se mettre à l'abri et le blizzard charge le
paysage, franchement on y voit pas à 5mètres. Mais il nous faut
aller récupérer la tente comme nous ne restons plus et sans payer,
mission à la fort Boyard (d'ailleurs on lance un casting pour trouver
notre père Fouras et le fidèle Passe-Partout), nous passons par l’extérieur du camping, escaladons la bute déplantons la
toile, dégonflons et plions le matelas, pif paf 10 secondes chrono
(au moins); il neige à gros flocons tout le monde a les mains pires
que congelées, retour au camion au pas de course, au point que Sam
se casse la figure sur le bitume (ça aussi ça change pas pour ceux
qui la connaisse), ça fait mal, y a de la boue partout, mais c'est
franchement drôle. Pour la suite nous nous enterrons dans un parkings
souterrain afin d'organiser le foutoir, souk, bronx du camion (vous
avez le choix) parlons franchement c'est un joyeux bordel de manteaux
trempés, chaussettes juteuses et autres objets utiles à un road
trip de 2 mois. Nous en profitons également pour la pause déjeuner,
et pour la recette du jour nous vous proposons un nouveau sandwich hyper protéiné sortit droit des restes de notre glacière:
le "double club COBE"; il vous faut du pain de mie, vous commencerez par le tartiner de moutarde (attention une seule
tranche, sinon c'est pas économique), puis vous agrémenterez la même
tranche d'une épaisseur de thon émietté premier prix que vous
recouvrerez de la moitié d'un oeuf cru, ajoutez y une autre tranche
de pain de mie et bon appétit bien sur! Lorsque nous ressortons de
notre grotte rassasiés nous nous attendons à retrouver la neige,
mais le ciel est bleu, parfait pour notre baignade (qui servira de
douche d'ailleurs). Voilà donc vos quatre compères au milieu des
montagnes dans une eau à 40°C, paysage magnifique mais pour le
coup les eaux thermales ressemblent un peu trop à une piscine, on ne
s'en plaindra pas, nous avons parfait notre début de bronzage
commencé sous le soleil les journées précédentes. C'est bien
agréable mais pas trop longtemps ça monte vite à nos petits
cerveaux. Nous repartons propres,frais et dispos en direction de
Calgary. Ah! Calgary... C'est bof, on ne fera que passé notre but
étant d'aller vers un musée sur les dinosaures le lendemain matin,
seul raison de notre visite dans le coin d'ailleurs! Bon la ville est
pas top mais c'est la ville, les montagnes disparaissent au loin et
de longues et infinies plaines à l'herbe sèche s'étale à perte de
vue tantôt avec de la neige, tantôt jaunes. Notre heure de gloire
pour Calgary, ce n'est pas le moment où notre chauffeur grilla le
feu rouge (nous lançons un jeu : devinez qui c'était!), ni même le
moment où Régis baptisa les feux rouges par les feux noirs (la
fatigue atteint la troupe) mais parce que nous pourrons nous vanter
d'être aller dans la ville où le film "Rasta rocket" fut
tourné et d'où le prénom de notre camion prend sa source. Il nous
faut maintenant une station essence, mais il n'y a rien et le niveau
de la jauge est plutôt très bas, au bout d'un chemin où il n'y a
toujours RIEN: contact avec un Canadien, le vrai de la plaine "nom
de-gueux", qui nous indique une ville. Ou plutôt un pâté de
maison avec petite station service à la clef à côté de laquelle
nous passerons la nuit, l'une des plus fraiche depuis le
début. Noodles au boeuf pour conclure, séance vidéos dans le van
et pour finir Sam se cognera fortement la tête en fermant la porte
latérale, si elle continue comme ça on la laisse sur le bas côté
elle pourrait nous ralentir. Mes aïeux vivement le jour qu'on s'en
aille vite faire un tour!



Summary:



Morning in april in Banff, cold
enough... a bit tired from our last week, we tryed to find the energy to walk around, see some stuff, almost everything is cold
between the season! Frozen lakes, no matter emerald or stinky swamp!
Museum is closed (yes we would have been to the museum!), few hikes
are groomed otherwise you need snowshoes, and obviously our van (its
name is Sanka) is already full. Anyway, we went to Tunnel mountain
aka Buffalo mountain, but disappointed once on the top, no bison and
no tunnel (the mountain looked like a buffalo, and there was a
project to build a tunnel for the train.)
After a small walk of 2,5km, we enjoyed
a dip in the upper hot springs, it looked more like swimming pool
though. Then, we took our way out of the rockies, Calgary and the
open fields of Alberta. City center of Calgary is hmm... nothing
comparable to Vancouver, so let's go up north, to Drumheller and the
Royal Tyrell museum, to see some old guys, big guys. We were lost on
the way... you know big straight line to drive, one to the North and
South the other one to the East and West, but no signs such as gas
station or even the biggest closest city. So we asked a real field's
Canadian, the good way, and we discover in the middle of nowhere, THE
city, Iricana AB. Gas station closed, and campground as well.
Whatever we set up the tent in the "city center", and you
know what? It was just perfect!
Slideshow Report as Spam

Comments

Greg Gordon on

Thanks for all the English you guys. The pictures are great! Looks like you are having fun. The weather will get warm as you go south.

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: