Bientot la fin du stage

Trip Start May 28, 2007
1
12
15
Trip End Aug 14, 2007


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Senegal  ,
Saturday, July 21, 2007

Aujourd'hui, samedi le 21 juillet....

La vie est calme et les gens sont heureux, comme toujours au Senegal... Non, je ne voudrais pas dire que c'est un peuple qui n'a pas ses moments difficiles ou ses humeurs tristes... seulement ils ne le montrent pas... un senegalais ne pleure jamais en public, c'est ainsi...

J'arrive maintenant presque a la fin de mon stage... Deja... J'ai l'impression que je viens d'arriver, je n'ai pas envie de repartir. Le senegal est un pays tellement bon a savourer. Il me reste deux semaines a faire ici, je tiens a en profiter au maximum!!

Cette semaine sera la derniere pendant laquelle Audrey et moi on va voir les enfants IMC de l'Association... Je suis triste. Je ne peux pas vous expliquer comment je me sens, mais je sais que pour certains d'entre eux, l'heure qu'on passait ensemble a chaque semaine était la seule ou ils avaient de l'attention, où quelqu'un s'occupait d'eux pour autre chose que les laver et les habiller. Aie aie aie, le lacher prise est difficile, je sais que je ne changerai pas le monde, je le savais avant de partir... mais je sais et je prends de plus en plus conscience de l'importance de la presence de quelqu'un qui les aime juste pour ce qu'ils sont et non pas par obligation.

Il y a Fama, une jeune fille de 12 ans environ. Souvent, on arrive et elle est seule a la maison. Les hommes sont partis travailler, les femmes sont au marche. Avec elle... pas d'objectif concret, lorsqu'on y va on ne travaille pas les prehensions, la marche ou l'equilibre... non. Avec elle, on danse, on fait de la lutte, on joue a ce qu'elle veut jouer... Et elle est heureuse. Comme un enfant la journee de noel, avant d'ouvrir les cadeaux.

Il y a Issa, un jeune garcon de 11 ans. Lent. Intelligent, relativement habile, mais tres lent! Meme quand il sourit... mais il a tellement un beau sourire et beaucoup de volonte. Mais sa famille ne le voit pas. Un jour il est tombe alors qu'il marchait contre le mur (il ne marche pas encore seul), sa tante a dit en wolof : ahahah quel incapable!!! Il est nul celui-la, il est vraiment nul!!! C'est dans des moments comme ca que je suis contente de ne rien comprendre au Wolof. C'est Pape, notre accompagnateur Mer et Monde qui nous a traduit une fois sortis de la maison... Et pourtant, cet enfant la, il veut, il se force. Il ne l'a pas facile mais au moins il ne reste pas la a rien faire...

Il y a aussi Abdou, un ptit pou de 1an et demi... Son grand pere le traitait de fou devant nous, et disait qu'il n'y avait rien a faire avec lui... Il nous l'a offert en cadeau... vous pouvez bien partir avec lui, si vous voulez, bien entendu! Tout ca sur un ton banal, comme s'il m'invitait a manger. Et la mere riait... Et qu'est-ce que je reponds a ca?*

Il y a Jenaba... 9 ans. Hydrocephalie. La tete grosse comme un ballon de basket, sans exageration. Deficience intellectuelle importante, par la force des choses, son cerveau est comprime. Pourquoi elle n'a pas ete operee?? Oui les medecins l'ont diagnostique et on recommender l'operation en bas age.. le pere a refusé. Ils sont Peuls... le pere est l'autorite supreme dans cette ethnie. Il a necessairement le dernier mot. Non ce n'est pas qu'il n'a pas  assez d'argent ou qu'il n'est pas eduqué... Il travaille en Europe depuis plusieurs annees et possede plusieurs maisons dans la region de Dakar. Probablement plusieurs femmes aussi, mais la je ne me suis pas renseignee. Il est lui-meme capable de se payer les meilleurs medecins du pays lorsqu'il est de passage au Senegal... non, il a refuser parce qu'il ne voyait pas l'utilite d'operer sa fille... Je ne sais pas s'il aurait agit de la meme facon si ca avait ete un garcon... Avoir des garcons c'est super important pour un homme Senegalais (selon ce que m'ont raconte ma famille senegalaise). Mais bon, la on ne peut pas savoir ce qu'il aurait fait ou pas fait, ca ne s'est pas passe ainsi. 

Il y eux, il y en a d'autres... Il y en a aussi des plus heureux ne vous en faites pas!!! Je ne vous decrirai pas chaque cas, mais je devais vous faire part de ce qui me boulverse tant ici. Et essayer de vous faire comprendre pourquoi on s'attache tant a <<ces p'tites betes la>> comme je dis parfois au Quebec.

J'adore le Senegal. Il y a des realites plus tristes, comme il y en a au Quebec. Audrey et moi, on fait un stage dans un milieu difficile, fermé. Plusieurs personnes voulaient que je leur parle du stage que je faisais... Avant maintenant je preferais ne pas entrer dans les details, pour moi meme me convaincre que c'est ainsi, cest culturel... Non, je n'accepte pas tout les yeux fermer, je cherche a comprendre, mais je ne comprends pas toujours pourquoi... On ne peut malheureusement pas comprendre une culture en seulement deux mois...
Report as Spam

Comments

clalemay
clalemay on

Message très touchant!
Là, j'ai bien ressenti ce qui se passe là-bas... Le retour ne sera pas facile, hein? Prendre conscience de tout ça et se sentir si impuissant(e)! Je comprends ainsi un peu mieux pourquoi Christiane veut tant y retourner... il y a tant à faire... et ils ont tant besoin d'attention, eux les plus délaissés de la terre... Mais, tu sais, des adultes qui ne semblent pas éprouver de sentiments envers les enfants, surtout les plus mal pris, ça a existé ici aussi avant les années '60 et j'espère qu'il n'en reste plus beaucoup... C'est si révoltant, malgré la culture...
Bonne fin de stage! Tatie Claire xxx

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: