Combien en comptez-vous?

Trip Start Oct 17, 2007
1
41
53
Trip End Apr 04, 2008


Loading Map
Map your own trip!
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Brazil  ,
Wednesday, March 5, 2008

« Mais de quoi » me direz-vous ? Je vous propose plusieurs options...

Combien d'EGLISES comptez-vous ?

Une semaine de découverte des délices de Rio et nous décidons de continuer notre route pour partir à la découverte des délices du Minas Geiras et de la petite ville de Ouro Preto. 

Ouro Preto ou « Vila Rica ». La « ville riche » où des milliers d'esclaves ont été amenés pour participer à la recherche des précieuses pépites d'or, tant recherchées par les portuguais.
Vila Rica, qui était bien plus grande que Rio, à l'époque !
Vila Rica, où des prouesses d'architecture ont été élaborées par l'Alejandinho, petit bonhomme tout tordu. A la force de ses moignons, Alejandinho a façonné au fil de plusieurs décennies les multiples églises qui se cachent dans les ruelles de Ouro Preto. Essayez de les compter... Nous même, nous avons renoncé rapidement ! Allez, je vous aide...19 églises au total dans la ville anciennement capitale et désormais petite ville du Minas Geiras.



Combien de PAVES comptez-vous ?

Nous arrivons a Ouro Preto après 7 heures d'un trajet en bus de nuit calamiteux. Dans les bus brésiliens, nous n'avons expérimenté que la catégorie « convencional », qui correspond généralement à des sièges très inclinables, à des « pipi-rooms » à l'arrière, mais à une ambiance « pas funky » du tout ! Pas de télé diffusant des films débilitants mais passe-temps comme en Argentine, au Chili ou au Pérou. Pas de « super bingo » non plus animé au micro par Jorge le « stewart » et permettant de gagner une bouteille de vin argentin...
Mais on s'y fait ! Et comme les brésiliens, nous sommes très sages dans les bus, nous mettons une petite touche d'ambiance très calme avec nos lampes torches nous permettant de lire ou écrire dès que la nuit tombe, c'est-à-dire très tôt, à 18 heures... 

J'en reviens à notre bus, Rio à Ouro Preto. Appelé « Convencional ». Mais pas « convencional » du tout selon nos critères... les sièges ne s'inclinaient pas...et les voyageurs n'ont donc pas fermé un oeil de la nuit ! Frais et dispos que nous étions en arrivant à Ouro Preto, nous nous sommes concentrés sur LE pavé. Les portuguais n'ont rien trouvé de mieux que de construire une ville sur de multiples petites collines, en mettant des pavés inégaux pour relier les petits vallons. Un pavé penché à 45 degrés, et un autre qui commence à se faire la malle, une petite chaleur plombante, une nuit sans sommeil, et le tordage de chevilles vous ouvre grand ses bras !



Combien de PIZZAS comptez-vous ?

Aprés le « rodizio » de viande grillée, nous expérimentons le « rodizio » de pizzas. Le concept est simple. Forfait unique. Pizzas à volonté. 
A partir du moment ou vous choisissez la formule « rodizio », asseyez-vous, calez vous dans votre siège et préparez le couteau et la fourchette.
Les serveurs défilent avec autant de pizzas aux préparations différentes que de jours dans l'année. Ca fait beaucoup me direz vous. Et c'est pour cette raison qu'en quelques minutes l´assiette est remplie de 6 quarts de pizzas gigantesques empilés les uns sur les autres et votre bouche termine juste le premier morceau.
Il faut vite choisir une technique. Soit celle de prendre TOUT ce qui se présente pour ne rien louper. Soit celle de sélectionner et prendre le risque de passer à côté de l'EXPERIENCE culinaire « pizzesque » de la décennie.
Nous avons choisi... de ne pas passer à côté d'une quelque expérience que ce soit. De faire remplir nos assiettes... de finir avec une pile de morceaux de pizzas entassés graisseusement les uns sur les autres et de rentrer en trébuchant sur les pavés, les « dents du fond » baignant encore dans la mozzarella !



Combien de POILS comptez-vous ?
Beaucoup d'entre vous me demandent ces derniers temps quel est cet homme qui m'accompagne...celui que vous voyez dorénavant sur les photos à mes côtés et qui ressemble si peu à celui qui était sur les photos du 28 juillet dernier, fraîchement rasé, élégamment vêtu d'un costume ajusté...
Je dois vous faire une révélation...un « scoop » !
Je suis dorénavant accompagné d'un barbu, oui c'est vrai. Oui je l'avoue. Il a beaucoup de poils. Longs. Il a beaucoup de cheveux aussi. De temps à autres, la chaleur aidant, il parle dans un dialecte inconnu... le « dansabarbe » !
Slideshow Report as Spam
Where I stayed
Pousada Sao Francisco

Comments

olitere
olitere on

Belle perf!
Yes, Vanessa à réussi à trouver un fan des moustaches de Max au Brésil (les Teresa comprendront!).....

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: