Arrivees en Lituanie !

Trip Start Jul 14, 2005
1
4
9
Trip End Aug 26, 2005


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Lithuania  ,
Friday, August 5, 2005

Les derniers jours en Pologne ont ete un peu laborieux pour cause de paysage montagnard ! Des cotes a n en plus finir, mais un cadre genial.
On vous a pas encore parle des cigognes... Il y en a partout et de plus en plus. Leur nids jonchent les toits et les pilones electriques. Elles batifolent au milieu des vaches et des chevaux et on a ete tres etonnees de voir qu elles suivent a quelques metres les tracteurs pour manger. C est tres drole de les voir patiemment avancer sans etre pour le moins du monde derangees par les moissonneuses bateuses.


L arrivee en Lituanie a donc ete accompagnee d une explosion de joie: on l a fait !
passage de la frontiere tranquilou puis une longue route bien droite et on ne peut plus plate qui nous a ravi, vous le comprendrez... Autour, des champs de bles et quelques fermes en bois.
La premieer ville visitee: Marijampole
Premier contact avec les habitant: deux enfants qui nous ont dit "mother fuck up ! " (ca c est d ailleurs reproduit quelques heures plus tard...)
On est maintenant a Kaunas, la deuxieme ville du pays. Charmante, des rues pavees sans voitures, de grandes esplanades bien vertes et des bus electriques qui ressemblent a de vieux jouets.
Les lithuaniens semblent plus parler anglais qu en Pologne.
Ils sont drolement elegants ! silouettes tres alongees beaucoup vetues de blanc ou de clair.
On a trouve un hotel tres retro: style ancien hotel sovietique prestigieux (bien moins aujourd hui...)

On devrait maintenant faire moins de kilometres en remontant direct vers Riga. 60 maximum sur du plat, c est maintenant une promenade pour nous ! HA !
On essaie de s adapter au lituanien (la langue) mais c est galere, maintenant qu on parle couramment polonais.

Une petite description pratique du quotidien:

sortir tout le materiel range meticuleusement dans nos sacoches. Defaire tous les petits noeuds des poches plastiques qui embalent tout... et oui, nous avons appris a craindre la pluie. Monter la tente (ce qui detend Celine qui adore chaque jour un peu plus ) deplier les duvets, laver et faire desesperement secher le linge) sortir les vivres et le camping gaz pour mieux se dire que oui, effectivement ce soir encore le repas sera froid parcequ on ne trouve pas de bombone adaptee...
Puis, douches, et le ventre plein on se lance dans une lecture collective de Merleau Ponty: Phenomenologie de la perception... Pour avoir une vision plus "phenomenale" de chaque coup de pedale et de la vaisselle qu on a oubliees de laver.

Matin: petit dejeuner succulant (sauf celui d aujourd hui...)puis rembalage. Quand on se depeche: deux heures. Les memes gestes mais a l envers. C est ici qu l esprit de rangement d Anais se met a vibrer et s exalte. Sans rire, on a peur de revenir obsedees par les petits paquets ou sac plastiques en tous genres. Socialement, ca va etre dur.
Ne pas oublier les tracasseries avec les tendeurs, tout ce qui doit rester accessible, et le pire je crois arriver a couvrir nos coquilles d escargots avec des baches, sans que cela frotte contre les roues... et ca marche jamais ! Il y a toujours un moment ou ce qu on a fini par appeler La roue de la fortune ou Le millionaire surgit ! Cliquetis familiers et irritants...

Un camping different chaque jour et pourtant le temps de s habituer aux voisins (souvents bruillants pour des filles qui se couchent a dix heures) et au cadre, voir meme aux petites bosses de terres qui nous massent le dos la nuit...

Voila une petite excursion dans notre douceur (si si je vous assure !) quotidienne.
Trip a velo conseille !
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: