La Vida argentina

Trip Start Oct 04, 2012
1
6
12
Trip End Nov 20, 2012


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Argentina  , Capital Federal District,
Wednesday, October 17, 2012

Ca faisait un moment! Après plus d'une semaine de silence, je trouve enfin une opportunité de m'asseoir tranquillement et de me remettre à écrire. Un séjour rempli de suprises jusqu'à présent; de belles suprises. Mais joint d'une dure et triste réalité en même temps: le pays va mal. Laissez-moi donc vous raconter mon parcours quotidien. Mardi 9 octobre, c'est réveil difficile et longue marche d'une trentaine de minutes direction l'école de langues. Là, pour la première fois, je me rends compte de l'ampleur de l'immensité de cette ville. Un cafarnaum indéfini. Le long weekend est terminé et il est temps pour tout le monde de retourner au boulot. Les "colectivos" n'avancent pas, car de tous les côtés afflue un nombre impressionant de voitures. Mieux vaut donc choisir la vieille et bonne méthode de la marche pour se déplacer. Les klaxons retentissent à gauche, à droite, tout le monde traverse n'importe où. Enfin arrivée à l'école après avoir traversé cette fourmillière je prends part à mon premier cours et je rencontre tout pleins de gens sympas (des hollandais, des suisses, des américains etc.).
Après les cours je me dirige, de nouveau à pied ca permet aussi de garder la forme, vers un restaurant nommé Liber, dans le quartier de Recoleta, un des beaux quartiers, pour manger avec une partie de la famille éloignée que je n'avais jamais rencontré. Avec quelques conseils pratiques en poche et des retrouvailles fort plaisantes je continue a me ballader un peu a travers la ville.
Le mercredi plus ou moins le même dada, sauf que le soir, c'était sortie. Une boîte de nuit au nom de Boutique non loin de la résidence: une belle soirée.
Jeudi et vendredi ce fut la découverte de plus de personnes locales à travers un ami argentin de la résidence, des moments sympas simplement allongés à discuter au Parque de la Heras ou sur des petites "plaza" (parcs) le long de l'Avenida 9 de Julio, avec une soleil resplendissant, qui a enfin bien voulu pointer le bout de son nez.
En ce dernier jour de semaine, avec quelques filles de l'école nous avons décidé de nous rendre dans un lieu connu sous le nom de Catedrál. Là se prennent des cours et tango dans une ambiance très spéciale: une grande salle foncée meublée pour permettre à tout un chacun de manger ou boire à sa faim ou soif. Après le cours, les organisateurs font de la place pour demarrer un show de tango moderne, assez spécial je dois avouer. Pour rester dans le thème de la soiree nous nous dirigeons vers une boîte de nuit appelée Cuba mia.
Samedi, c'est visite au programme. Une longue marche à travers le quartier des ambassades à Recoleta. Un quartier riche et paisible, ou les maisons s'apprentent plus aux habitations de Londres. Avec deux amis deux la résidence, nous faisons une pause bien méritée à la plaza Alemania avant de reprendre notre chemin direction la faculté de droit où l'on découvre un concert de musique classique. Après avoir patiemment écouté ses jeunes prodiges nous jouer les plus beaux aires, nous continuous direction le cimetière de Recoleta.
Puis samedi soir c'est rebelote. Le lendemain, avec des amis de la résidence et autres nous profitons d'un dimanche soir tranquil pour aller déguster la bien connue viande argentine dans le restaurant El Federal dans San Telmo: un véritable délice.Le lendemain après les cours nous nous rendons à la Boca pour visiter la partie touristique du quartier car s'´loigner du "caminito" peut s'avérer dangereux. Nous serpentons à travers les rues passant une multitudes si ce n'est que des maisons colorées. Du rouge, du jaune, du vert, du bleu, c'est une explosion de couleurs. Puis nous nous rendons vers le très connu stade de l'équipe Boca Junior avant de rentrer à la résidence.
Lundi soir c'est soirée film en perspective et mardi, football: eh oui l'Argentine joue les éliminatoires de la coupe du monde contre le Chili.
Voilà le côté r´jouissant du voyage. Mais il y a également une face sombre pour cette ville et pour le pays dans sa totalité. Les histoires de vols dans la rue, ca parait banal. Laisser ses affaires deux minutes sans surveillance, c'est impossible et se ballader seule après 20h dans certains quartiers et même certains pendant la journée, c'est fortement déconseillé. Tous les jours aux infos, c'est des mauvaises nouvelles. De plus en plus de gens qui dorment dehors.
Et le gouvernement, bah c'est pas le top. Enfin se mêler de la politque ici, c'est pas la meilleure idée.

Je terminerais sur cette note un peu péjorative mais réelle. Et puis, pas si p´jorative que ca vu que, malgré tout, je me permet de le dire comme ca, je passe du putain de bon temps ici et il y a egalement une tonne de gens de bon coeur et de bonne volonté. Je me réjouis de découvrir le reste du pays dans les semaines à venir.
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: