Vang Vieng

Trip Start Oct 08, 2012
1
28
50
Trip End Ongoing


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Lao Peoples Dem Rep  ,
Thursday, January 3, 2013

Vang Vieng, petite ville entre Luang Prabang et Ventiane, a très mauvaise réputation. Ce serait le lieu de débauche par excellence des jeunes touristes occidentaux qui voyagent en Asie (drogue + alcool !). On nous dit cependant que la police a remis un peu d'ordre dans la ville début 2012 et que Vang Vieng n’est plus ce qu’elle était. De plus, il paraît que le cadre naturel, constitué de montagne karstique est assez magnifique. Nous décidons donc de quand même nous y rendre.

Nous arrivons le soir tard et nous posons, sous les conseils (voir les ordres vu qu’il nous réserve la chambre sans même nous prévenir) d’un Laotien rencontré dans le bus. Qu’à cela ne tienne, nous sommes crevées après cette longue route et contentes de nous poser rapidement. Nous sommes dans un hôtel marrant. Tout est immense !  Et l’hôtel est rempli de Thaïlandais en vacances.

Le lendemain matin, nous nous levons de bonne heure. Nous quittons l’hôtel pour une petite guesthouse plus abordable et plus centrée et nous partons déjeuner… Et nous retrouvons par hasard Davide l’Italien (promis, après cette étape, on le lâche). En sa compagnie, nous partons pour une petite ballade vers le « Blue Lagoon » à 6kms de la ville. Après le rituel droit d’entrée (les laotiens sont très forts pour mettre des péages un peu partout), nous nous posons au bord du lagoon. Il mérite bien son nom puisque l’eau est d’un bleu très particulier. Avec Mel, nous décidons d’aller visiter la grotte de Bouddha à quelques centaines de mètre de là. Un petit monsieur à l’entrée loue des lampes torches. Mais on se dit qu’on y parviendra bien sans, en suivant d’autres gens. Nous pénétrons donc sans peur dans la grotte qui est en fait immense. Nous nous retrouvons bientôt seules et ressortons l’appareil photo pour nous éclairer au flash, comme la dernière fois.  Mais après une bonne dizaine de minute d’utilisation, la batterie de l’appareil photo est complètement déchargée et nous nous retrouvons dans le noir le plus complet. On rigole d’abord un peu de la situation et on se dit que quelqu’un va nous sortir de là. Sauf qu’après dix minutes, on n’a toujours vu personne. On entend des gens à l’entrée de la grotte mais ils ne s’aventurent pas aussi loin que nous. Du coup, on commence à crier : « Help »… On entend au loin des gens nous répondre « Hello ». Finalement, on décide d’aller à tâtons et de retrouver notre chemin. On est un peu inquiètes car on sait qu’il y a un fossé près de nous. Mais heureusement, à ce moment, on voit apparaître des lampes torches. On crie de plus belle. Un groupe de cinq allemandes vient nous tirer de ce mauvais pas et nous rigolons ensemble de notre situation. Nous retournons près du lagoon et racontons à Davide nos aventures. Nous faisons un petit plongeon pour nous remettre de nos émotions et allons ensuite manger dans une ferme bio à quelques pas de là.

Le soir, après une sieste, nous retrouvons Davide pour notre dernière soirée. Il s’en va le lendemain dans le Sud  tandis que nous  prévoyons de rejoindre le Vietnam rapidement. Nous mangeons dans un petit restaurant sympa et allons ensuite tâter des bars de Vang Vien. Nous sommes étonnées de voir qu’il n’y a pas trop d’ambiance. En tout cas, ce n’est pas l’ambiance que nous décrivent nos guides et c’est tant mieux !

Le lendemain, nous louons un VTT pour faire une ballade dans les villages alentours. La route est très cahoteuse et les voitures qui passent lèvent beaucoup de poussière. Heureusement, après quelques kilomètres, nous nous retrouvons pratiquement seules sur le chemin.  Nous nous arrêtons dans un premier village. Des enfants accourent tout de suite vers nous et nous demandent de l’argent. C’est assez habituel au Laos. Beaucoup de touristes achètent des cadeaux pour les gosses et leur apprennent finalement à mendier. Nous reprenons la route. Nous passons un minuscule petit pont. Une fois traversé, une petite madame nous saute dessus et nous demande de payer la taxe. On rigole (même si un peu jaune) de ce racket Laotien. Mais on continue de bonne humeur. Les paysages sont vraiment magnifiques avec  de très jolies montagnes en arrière-plan. Après quelques heures, nous faisons demi-tour. Je me bagarre avec la madame du pont (j’ai perdu le ticket et elle l’exige pour pouvoir repasser). Mel quant à elle décide de passer dans l’eau. Nous rentrons assez crevées de la journée et la soirée de la veille. Nous nous rendons au même restaurant que la veille pour déguster le meilleur curry jaune ever ! 
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: