Trek à Mae Hong Son

Trip Start Oct 08, 2012
1
19
50
Trip End Ongoing


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Thailand  ,
Monday, December 3, 2012

Nous avons passé la nuit à Mae Sot. Le lendemain, nous nous rendons au terminal de bus car nous voulons aller à Mae Hong Son où nous sommes bien décidées à faire un peu de trekking dans les montagnes alentours. Seulement, il n'y a pas de bus direct. Il faut d’abord aller jusqu’à Mae Sariang (ce qui nous prendra plus de 6 heures en songtaew) et là prendre un bus pour Mae Hong Son (4 heures de trajet supplémentaires). Mine de rien, les trajets c’est fatiguant ! Une fois à MHS, nous filons dans une guesthouse, on programme un trek pour les 2 jours à venir et on part se coucher.

Le lendemain, après un petit-déjeuner copieux (il faut prendre des forces pour la journée !) on rejoint notre guide, Noi. Il nous prévient d’emblée : aujourd’hui le trek sera 'hard’. Nous partons rejoindre une famille de Karen qui vit dans la montagne et chez qui nous passerons la nuit. Mais d’abord, il faut atteindre le sommet de cette montagne, ce qui nous prendra trois bonnes heures. L’ascension n’est pas facile, surtout sur les derniers mètres où ça monte vraiment hard. On arrive au sommet tout dégoulinant, mais on est récompensé par un super déjeuner. Noi a charrié tout un tas de nourriture dans son sac : il y a là des fruits, des légumes, des chips, des petits gâteaux, du jus de fruits, bref absolument tout ! Sauf le papier toilette, mais ça on s’en est chargé.

La descente n’est pas plus facile. Les genoux souffrent un peu. Et c’est un peu avant la tombée de la nuit que nous atteignions le village Karen. Après une douche improvisée dans une cabane en bois, nous nous mettons à table éclairés par la lueur des bougies (pas d'électricité ici). Noi a préparé le repas, et quel repas ! Il y a plein de choses à manger. On nous apporte des assiettes et là surprise, il n’y en a que deux. On tourne la tête et on voit que toute la famille Karen nous regarde manger. On demande pourquoi mais c’est comme ça : respect des invités (comme on mange dans les mêmes plats, ils attendent qu’on se soit bien servies et qu’on ne souffre plus de la faim pour se mettre à table, plutôt par terre).

Après le repas, c'est whisky-rice ! (et oui, le guide a vraiment pensé à tout). Puis nous partons enfin nous coucher. Mais là surprise! On ne dort pas dans le village Karen! Nous voilà ressorties en pleine nuit avec les couvertures dans les bras pour aller rejoindre la pleine nature. On installe une moustiquaire et le tour est joué! Sauf que juste avant de tomber dans les bras de Morphée, le guide nous dit qu'il peut y avoir des tigres dans la région. Je vous laisse imaginer la nuit que j'ai passée.

Le lendemain, après un bon petit-déjeuner, on reprend la route. Cette fois-ci c'est plus cool. On longe la rivière, on la traverse même plusieurs fois et on s'accorde même une petite baignade à la pose déjeuner. A la fin du trek, nous n'avons qu'une seule envie : emporter nos vêtements à la 'laundry' car on n'a plus rien de propre à se mettre. Je crois qu'on a jamais vu deux filles aussi heureuses d'aller récupérer leurs vêtements lavés, repassés et encore chauds le lendemain matin.

Puis c'est l'heure d'aller à la gare routière, direction Pai...
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: