Étape 43 - DÉbut du retour vers le Québec

Trip Start Sep 05, 2007
1
43
44
Trip End Apr 20, 2008


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of United States  , Texas
Monday, March 17, 2008

N.B. Les communications Internet n'étant pas plus faciles qu'au Mexique depuis que nous sommes entrés aux USA, nous allons sauter quelques étapes du Mexique pour vous donner des nouvelles de notre retour vers le Québec.


Le début du retour vers le Québec

Le lundi 17 mars, nous arrivons à Mission au Texas après notre séjour de dix semaines au Mexique. Nous décidons d'y passer neuf jours, car la température au nord du Texas n'est pas très belle et il faut laisser fondre la neige au Québec. On en profite pour faire le grand ménage de la caravane, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur ; golf, magasinage, marche, lecture et un peu de vélo ont occupé nos journées.

Le mercredi 26 mars, nous prenons la direction de Houston. Départ à 7 h 30, car on veut arriver avant le trafic et on a 600 kms à faire. Tout a bien été et à 15 h 30 on entre au camping et tout le monde est prêt pour un apéritif bien mérité à 17 heures.

Le jeudi 27 mars, la visite du Space Center de Houston est au programme. On commence par la visite des 1600 acres qu'occupe le Space Center à bord d'un tramway. Au 1er arrêt, on nous fait visiter le centre de contrôle qui a dirigé le premier atterrissage sur la lune en 1969 ; ce centre de contrôle n'est plus en opération car désuet, mais on l'a gardé pour les visiteurs. C'est celui que l'on voyait dans les films sur les missions d'Apollo (Apollo 4 ne répond plus).

Au 2e arrêt, on nous fait entrer dans un immense hangar qui sert de centre d'entraînement pour les astronautes qui s'envolent dans la navette spatiale. On peut voir une copie conforme de la navette grandeur nature, mais sans les ailes qui ne sont pas utiles pour l'entraînement. On a aussi vu, avec fierté, le bras canadien qui peut manipuler des objets de plusieurs tonnes dans l'espace, mais pas assez fort pour lever son propre poids sur terre à cause de la gravité.

Au 3e et dernier arrêt, on nous fait entrer dans un autre immense hangar où est entreposée une copie conforme, grandeur nature, d'une fusée de lancement des capsules Apollo qui sont allées sur la lune. Les quatre sections de la fusée sont séparées afin de permettre l'explication de toutes les étapes d'un lancement jusqu'à l'atterrissage sur la lune. La démonstration est très intéressante, car c'est une page d'histoire marquante dans l'exploration spatiale qui prévoit maintenant retourner sur la lune en 2020 pour y installer une base de lancement vers Mars qu'on veut atteindre en 2030.

La visite extérieure ayant complété l'avant-midi, on a dîné et poursuivi notre visite de la bâtisse principale servant un peu de musée. Nous avons d'abord assisté à un film passionnant permettant de revivre le triomphe des vols spatiaux habités des USA. On a ensuite visité une galerie d'objets permettant de voir les vraies capsules des missions Mercury, Gemini et Apollo. Il a été très intéressant de visiter une réplique du module Skylab et voir la grande exhibition de roches lunaires et même en toucher une de ces roches.

Nous avons complété l'après-midi en assistant à diverses présentations permettant de vivre le lancement d'une fusée et d'une navette, de comprendre la vie des astronautes dans la station spatiale, à savoir comment ils mangent, prennent leur douche, dorment et vont aux toilettes. Nous avons terminé par la visite du nez de la navette spatiale, là où se vit le décollage et l'atterrissage, mais sans le risque d'explosion que vivent les astronautes.

Le vendredi 28 mars, nous sommes allés visiter la ville historique de Galveston. Nous avons appris beaucoup sur cette ville en participant à un tour guidé de la ville à bord d'un genre de tramway, deux remorques remplies de sièges tirées par une vieille Jeep conduite par notre guide, un personnage assez coloré, mais très généreux de ses explications.

Galveston est la 2e ville aux USA en importance pour la quantité de maisons historiques, soit 5 000. Le guide nous a promené pendant plus de deux heures à travers les rues les plus intéressantes de la ville passant des secteurs avec les plus belles résidences au secteur du port avec les maisons les plus pauvres sans oublier le centre-ville avec ses commerces et ses restaurants, pour finir avec la route du bord de l'eau.

La route qui longe la mer s'appelle le Sea-Wall et a été construite après un ouragan dévastateur en 1900 qui a détruit une grande partie de la ville et tué au moins 6 000 personnes. L'objectif était de créer un mur de 17 pieds de haut pour empêcher les vagues et l'eau de détruire la ville de nouveau. Il est intéressant de voir que même avec ce mur de protection, la grande majorité des bâtisses sont bâties sur pilotis, car on craint toujours un ouragan qui va apporter des vagues au-delà du mur de protection. Cette route s'allonge sur des dizaines de kilomètres.

Le samedi 29 mars, nous avons complété notre visite de la région de Houston par une visite du centre-ville. Houston est une ville moderne qui a été construite avec la richesse des « pétrodollars » ; son centre-ville est principalement composé d'édifices en hauteur qui abritent des banques, des édifices à bureaux et des commerces de toutes sortes. Il y a peu de tours d'habitation, car les gens vivent surtout en banlieue. Comme dans le cas de Phoenix, le centre-ville est presque désert la fin de semaine avec peu d'éléments historiques à visiter. On nous a donné un parcours à faire à pieds par nous-mêmes, sur la rue principale, et notre visite était terminée. Une belle ville propre avec des édifices impressionnants, de beaux parcs avec beaucoup d'arbres, mais peu de points d'intérêts.
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: