Étape 24 - De Phoenix, Arizona à San Antonio,Texax

Trip Start Sep 05, 2007
1
29
44
Trip End Apr 20, 2008


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of United States  , Texas
Monday, November 26, 2007

Le lundi 26 novembre, on quitte Phoenix. Initialement, notre itinéraire prévoyait que l'on se rende à Tombstone, toujours en Arizona, mais cet endroit est dans les montagnes et on prévoyait du gel pour la nuit suivante ; on réajuste notre itinéraire pour s'arrêter avant, soit à Tucson, ville aussi située en Arizona, mais juste avant le début de l'ascension des montagnes.

On s'arrêtait seulement une nuit à Tucson donc, pas le temps de visiter, mais le camping en valait la peine. Si on a vu le plus beau à San Diego, nous allons vous présenter le plus gros et le plus équipé qu'on a vu jusqu'à présent :
1- 1600 sites de camping et d'une grandeur plus que raisonnable.
2- un bâtiment regroupant une salle pouvant accueillir 500 personnes, une cuisine, une bibliothèque et des salles de réunion.
3- un autre bâtiment divisé en petites salles pour des activités de toutes sortes : céramique, verre soufflé, traitement de l'argent, billard, danse, jeu de cartes, salle de couture et centre d'entrainement.
4- Différents magasins et boutiques de service : coiffeur, agence de voyages, restaurant, spa et massage, salle d'ordinateurs pour nos communications et une clinique de santé.
5- En plus des habituelles salles de lavage, on y retrouvait deux piscines extérieures, une piscine intérieure, trois terrains de tennis, plusieurs terrains de « Bocce Ball » (semblable à notre pétanque) et plusieurs terrains de « Pickle Ball » pour un jeu semblable au tennis, mais sur un terrain plus court.

Ce genre de terrain de camping porte le nom de « Resort » comme les gros complexes hôteliers que l'on retrouve dans le sud ; il semble que cette formule de camping est très répandue en Arizona où on y trouve un climat chaud et sec à l'année et donc beaucoup de « Snowbirds ».

Le mardi 27 novembre, on prend la direction d'El Paso, à l'entrée du Texas. On a une grosse journée de 500 kilomètres à faire parce qu'on veut traverser toutes les montagnes en une seule journée et minimiser nos risques de frapper du gel pendant la nuit. Les routes sont plus belles que prévues et les montagnes aussi plus accueillantes ; les côtes montent et descendent en douceur et notre périple se passe merveilleusement bien. Cette nuit-là, la température la plus basse observée par un lève-tôt a été de -0.06 degré à 5:30 heures. Rien pour nous causer du trouble.

Le mercredi 28 novembre, encouragés par les belles routes rencontrées la veille et voulant toujours descendre vers le sud et les températures plus accueillantes, on reprend la route pour Fort Stockton (Texas) et un arrêt d'une nuit. Après avoir vu le plus beau et le plus gros camping, voici le plus surprenant. On dirait une cour de récupération de véhicules récréatifs tellement c'est vieux et d'allure délabrée, mais l'accueil est chaleureux, les sites qu'on nous assigne sont corrects et on dort sans aucun dérangement pour 16 $, une aubaine.

Le jeudi 29 novembre, on termine notre route vers San Antonio pour un arrêt de cinq nuits. Rose-Anne et Michel ont un rendez-vous le lundi suivant pour faire évaluer le problème d'eau qui coule du réservoir d'eaux usées de l'évier de la cuisine. Le camping est correct avec la particularité d'y accueillir plusieurs québécois de passage vers leur destination finale pour l'hiver.

Le vendredi 30 novembre, on se dirige vers le consulat du Mexique à San Antonio pour y obtenir nos visas et permis d'importation de véhicules. Tout va bien pour les visas, mais les permis pour les véhicules doivent être obtenus à un poste frontalier ; on décide donc de se reprendre à Mission où nous serons tout près d'un poste frontalier.

Nous finissons la journée par une visite de San Antonio. Cette ville nous surprend avec un réseau de canaux aménagés tout autour du centre-ville et qui nous plongent dans l'atmosphère de Venise en Italie. Ces canaux sont bordés de trottoirs qui nous permettent de marcher au bord de l'eau et d'accéder à tous les points d'intérêt, restaurants et même un centre d'achat de 120 magasins. On passe beaucoup de temps à visiter Fort Alamo, un endroit qui symbolise la liberté pour les américains. C'est à cet endroit qu'un groupe d'américains a fait une opposition féroce à l'armée mexicaine très supérieure en nombre ; tous les américains ont été tués, mais ce fut une démonstration de courage sans précédent et on sait maintenant que les américains ont eu leur revanche. Nous avons fini la journée par un tour de bateau commenté sur les canaux et la recherche d'un restaurant pour le lendemain soir afin de vivre l'atmosphère de Noël avec toutes les lumières qui entourent les canaux, les ponts, les trottoirs et les édifices du centre-ville.

Le 1er décembre, la tradition est maintenue et Michel réveille Rose-Anne au son de la musique de Noël. On passe l'avant-midi à flâner avant de prendre l'autobus en après-midi pour se rendre au centre-ville ; on a choisi l'autobus parce qu'il y a une partie de football collégial qui doit attirer plus de 80 000 spectateurs donc on s'attend à du trafic et des problèmes de stationnement.

On passe l'après-midi à compléter notre visite des points d'intérêts, un peu de magasinage et la marche autour des canaux. Notre souper est réservé sur une terrasse extérieure qui nous permet d'observer la circulation sur les canaux, un magnifique sapin de Noël décoré sur une petite île faisant face à l'entrée illuminée du centre d'achat et l'ensemble des lumières accrochées aux arbres. La vie nous offre un moment magique ; nous sommes un 1er décembre assis sur une terrasse extérieure où il fait autour de 25 degrés avec un repas succulent arrosé de bon vin dans un décor féérique. Que demander de plus ?

Le dimanche 2 décembre, on fait nos appels aux enfants et on prend la direction du golf. C'est une première à différents points de vue :
- première partie de golf à vie un 2 décembre
- le golf a déjà accueilli un tournoi de la PGA ; on se prend pour des professionnels
- il fait 27 degrés et on a chaud à jouer au golf en décembre

Le lundi 3 décembre, Michel et Rose-Anne prennent la route à 7 heures pour être les premiers à l'ouverture du concessionnaire Montana qui doit chercher une solution à l'eau qui coule d'un réservoir. Après analyse, la « patch » installée à Sacramento a été faite par un amateur et on nous propose de reprendre le travail, mais avec un matériel mieux adapté et un technicien aguerri à ce genre de travail, car ils vendent aussi des bateaux et sont donc habitués à ce genre de réparation. Comme on nous garantit le résultat et nous offre de reprendre le travail à notre retour du Mexique si le problème revient, on décide de procéder avec une autre « patch ». Il faut dire que la solution de remplacer le réservoir exigerait de 2 à 3 semaines d'attente, temps que nous n'avons pas.

En conclusion, San Antonio est une ville à visiter ne serait-ce que pour ses canaux qui lui donnent un caractère unique. Les lumières de Noël ajoutent un caractère particulier, mais probablement qu'ils ont aussi quelque chose pour attirer les touristes à longueur d'année.
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: