Étape 22 - De Los Angeles à San Diego

Trip Start Sep 05, 2007
1
27
44
Trip End Apr 20, 2008


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of United States  , California
Friday, November 16, 2007

San Diego, la tempérée.

Le 16 novembre, on prend la direction de San Diego; un petit 275 kms et on y est. On se retrouve sur le plus beau camping depuis le début du voyage ; des emplacements de 60 pieds de long par 40 de large, complètement entourés de haies de cèdre de 6 à 7 pieds de haut, une dalle de ciment de 8 pieds de large en avant de la caravane sur toute sa longueur et les rues du camping complètement en ciment, le tout d'un propreté impeccable. On s'installe et on explore les alentours ; on trouve une pizzeria tout près pour Diane, la mer à 20 minutes de marche pour Rose-Anne et des hommes heureux parce que leurs femmes le sont.

Le 17 novembre, après un arrêt au centre d'information touristique du centre-ville, on débute notre visite par le port de San Diego. On peut y voir une marina pour les petits bateaux, des bateaux-musées de toutes les grosseurs en passant du petit bateau de pêche, au grand voilier pour finir par un immense porte-avions qui a servi à la dernière guerre mondiale. On y a aussi découvert un très beau parc qui longe l'eau et bordé par un village très étendu de magasins et restaurants pour tous les goûts et toutes les bourses. Les couleurs, les odeurs et l'atmosphère de détente qui y régnaient, nous donnaient le goût d'y flâner longtemps et d'y manger notre lunch.

Le dimanche 18 novembre, un peu de repos ; on traîne le matin, on fait l'épicerie, on fait le ménage et après-dîner on décide de tenter notre chance pour obtenir nos visas et permis spéciaux pour nos véhicules lors de notre voyage au Mexique en 2008. On se rend donc au poste frontière qui est à environ 20 kilomètres du camping. On nous recommande de stationner notre véhicule et de se rendre à pieds à la frontière ; on cherche et demande à quel endroit on doit aller, mais après s'être fait indiquer à deux reprises des bâtisses introuvables, on réalise qu'il faut traverser du côté mexicain où d'impressionnantes barrières métalliques nous font hésiter.

On rencontre, par hasard, une québécoise qui vient de traverser du côté américain ; elle nous apprend que même à pieds, il y a presqu'une heure et demi d'attente pour traverser les lignes et nous suggère plutôt d'aller au consulat mexicain à San Diego. On avait déjà lu qu'on pouvait le faire au consulat et on allait à San Diego dès lundi ; cette option nous semblant plus sécuritaire, on a fini notre après-midi par une marche autour du camping.

Le lundi 19 novembre, on se lève-tôt pour un tour guidé en autobus avec arrêts pour visiter. On débute par la visite de Coronado, une petite ville magnifique qui fait face à San Diego ; on traverse ensuite un pont semblable à celui de l'île d'Orléans, mais en plus long, pour se rendre au parc Balboa. C'est un immense parc qui, en plus de nombreux espaces verts, regroupe plusieurs musées, une salle de spectacle ouverte sur le ciel, des théâtres et un jardin de cactus magnifique. On a vu des cactus de toutes les grosseurs, de toutes les formes et du jamais vu, mais surprenamment beau et intéressant à visiter. Lise, on ne se rappelle pas des noms scientifiques, mais tu en aurais pour ton argent et ta mémoire.

En après-midi, notre principal arrêt est dans le vieux San Diego où une rue piétonnière entoure environ deux quadrilatères qui regroupent des magasins, des musées et des bâtiments historiques.

On s'arrête aussi dans le centre-ville et on en profite pour se rendre au consulat du Mexique, mais surprise, c'est fermé ; les mexicains y travaillent de 9 heures à 12 heures et il est 15 heures. On ne sait pas si c'est pour la sieste ou si c'est un horaire spécial, mais on pourra se reprendre à San Antonio où on s'arrête dans une semaine.

Le 20 novembre, c'est la visite de Sea World. On est impressionné par ce qu'on peut montrer à des animaux. On a participé à tous les spectacles que l'horaire d'une journée nous permettait et on en a eu pour notre argent et plus ; c'est mieux que Disneyland pour des adultes, mais c'est aussi le premier endroit où nous amènerions les petits-enfants. On a vu tout ce que l'on voit à la télévision, mais en direct et on peut vous dire qu'il n'y a pas de trucages. Voici quelques exemples intéressants :
· spectacle des dauphins, il y a une période appelée « splash » où les dauphins s'approchent des spectateurs et semblent prendre plaisir à arroser les gens en leur lançant de l'eau avec leur queue et on parle de beaucoup d'eau, si vous n'avez pas d'imperméable, vous êtes mouillés pour la journée. (Rose-Anne n'avait pas pris de chance et on était correct)
· spectacle des otaries, une otarie s'amuse à suivre un animateur, pas à pas, et imite tous ces mouvements allant jusqu'à monter sur le bord de la rampe qui sépare les spectateurs et émettre des cris comme si elle nous parlait comme l'animateur.
· spectacle des baleines, une de celle-ci sort son corps à moitié de l'eau en se tenant sur sa queue et s'approche assez de la foule pour qu'une jeune spectatrice vienne la saluer en lui serrant les ailerons comme on serre une main.
· spectacle des animaux de la ferme, on a vu des chats faire leur ronde dans le spectacle d'une façon très disciplinée ; avez-vous déjà réussi à faire faire quelque chose d'intelligent à un chat plus longtemps que deux secondes ?
Rose-Anne et Michel ont tellement aimé le spectacle des dauphins qu'ils sont repassés avant de partir pour en filmer des bouts pour les petits-enfants.

La température à San Diego est tempérée ; 18 à 22 degrés le jour et 10 à 13 la nuit à l'année longue. C'est parfait pour oublier l'hiver québécois qui semble frapper fort cette année.

Un beau souvenir de San Diego, entre autres !
Slideshow Report as Spam

Comments

deborah on

Salut!
J'suis tombé sur ton blog par hasard en faisant des recherches sur San Diego. (Au fait, bravo pour ton blog : il est super !! )
Je suis à San Diego en ce moment même et franchement, rien à dire, j'kiffe cette ville!!!
C'est limite le paradis ici : soleil, plage, fiesta, ... bref, la good life !! Et en plus, j'ai trop de la chance car je vis dans un complexe où il y a piscine, jacuzzi et salle de sport !! Honêtement, au début, je pensais que c'était mort pour vivre là dedans parce que je me suis dis que ça allait être trop cher. Mais en fait, rien à voir ! Il y a trop moyen, même avec un petit budget :) Bref, c'est terrible !!
Si jamais ça intéresse quelqu'un, vous pouvez jeter un oeil sur le site www.sandiego-studenthousing.com.. Je l'ai trouvé sur Internet et franchement, ça vaut grave le coup !
Voilà, j'espere que ce sera pareil pour vous si vous venez à San Diego (on peut aussi rester en contact pour échanger nos expérience si vous êtes ok !). Si vous voulez me contacter, c'est simple, cherchez Deborah sur la page fan Facebook de "San Diego Student Housing" ;o)

@+ !!

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: