Sao Paulo

Trip Start Jul 25, 2008
1
44
50
Trip End Jan 30, 2009


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow
Where I stayed
Surfed Jackeline's couch

Flag of Brazil  , State of Sao Paulo,
Sunday, February 8, 2009

Apres la tranquilite de la jungle donc (mis a part la 100aine de piqures de mosquitos!), place a la jungle urbaine de Sao Paulo, ou la premiere ville ou j'ai relativement peur d'arriver, sans contact ni adresse. Mais bonne surprise des mon arrivee a la gare routiere: Je check mes mails dans l'espoir d'avoir obtenu une reponse positive sur les 10 demandes de couchsurfing placees seulement la veille au soir, et m'apercois que 8 personnes sur 10 sont pretes a m'heberger! De loin un record de reponses, felicitations donc a la communaute CouchSurfing de Sao Paulo qui, en plus, organisait une mega fiesta  le lendemain de mon arrivee: Une vingtaine de locaux plus une 30aine de baroudeurs etrangers dans mon genre: Rencontre sympa meme si un peu trop similaire a ce que je tentais de fuir depuis quelques temps a savoir l'ambiance 'gringos/europeens' des auberges de jeunesse.

N'ayant que l'embarras du choix de mes hotes, j'opte pour Jackeline qui, en plus d'etre mignonne, a surtout le profil qui semble le mieux me correspondre: Diplomee en relations internationales, passionne de foot, parlant couramment anglais espagnol, connaissant Paris et desireuse d'ameliorer son francais. On aurait surement plein de choses a se raconter. Et ca se verifie rapidement. Je rallongerai mon sejour de 3 a 6j pour rester en sa charmante compagnie, et elle loupera volontairement l'integralite de sa semaine de cours. Ce qui n'est pas chose commune dans cette ville, capitale economique de la premiere puissance latinoamericaine ou tout n'est que travail et ascension sociale. D'un cote, horrible megalopole tentaculaire de 18 millions d'habitants, batiments immenses, carres, gris, sales, amenagement sans harmonie aucune pour s'etre etendue au gre des idees farfelues des promoteurs immobiliers, sans aucune coherence imposee par les collectivites. Mais de l'autre, veritable symbole frenetique de la reussite bresilienne avec son lot de cadres dynamiques vivant a 100 a l'heure et travaillant jour et nuit (Il y est normal de cumuler 2 jobs ou 80h de travail hebdo) ainsi que de richissimes proprietaires vivant dans des condominiums derniers cri  (lotissements ou immeubles clos avec police privee, ecole, restaurants etc...) et passant leurs week end dans de luxueux centres commerciaux ou tout reste ouvert 24/24H.

Interessant melange donc, mais definitivement difficile a vivre. Je m'y attarderais cependant volontiers pour Jackeline mais ce ne serait pas serieux car il ne me reste plus que 3 semaines. D'autant plus qu'on a prevu de se rejoindre 2 semaines plus tard pour profiter ensemble de l'idylle que constituent la ville coloniale de Paraty et les plages turquoises d'Ilha Grande. Apres 6j et un coup de coeur, il est donc temps de rejoindre mon pote Pierre et sa copine Daiane a Curitiba, plus au sud...
Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: