San Jose, cratere Poa et plantation de cafe

Trip Start Jul 25, 2008
1
9
50
Trip End Jan 30, 2009


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Costa Rica  , Province of San Jose,
Thursday, August 28, 2008

Traversant la Nicaragua du Nord au Sud en une 20aine d'heures, j'arrivais a San Jose, capitale du Costa Rica, pour n'y passer que deux ou trois jours, principalement afin de recuperer ma nouvelle carte de credit et donc d'assurer la securite financiere du reste de mon voyage ('HSBC, banque globale a presence  locale', oui ca marche!!). Dans le bus, je rencontrais Kelsen. Bien que gay, il etait guide touristique , sympa et parlait francais. J'acceptais donc de passer une journee avec lui afin qu'il me montre les bons cotes de San Jose tout en affichant clairement ma preference pour ses compatriotes femmes afin d'eviter tout malentendu. Nous visitions les differents marches, places et eglises de la ville avant de nous separer en bons amis.

Sur les conseils de Kelsen, je partais le lendemain pour un tour des attractions locales, incluant visite du cratere actif Poa, de l'une des plus importantes plantations de cafe du pays et d'un parc national zoologique. D'accord c'etait le truc le plus touristique que j'ai fait jusqu'alors, ainsi logiquement entoure d'une majorite de septuagenaires americains, mais c'etait tout de meme super interessant. J'apprenais entre autres que le Costa Rica etait le 1er producteur de bananes au monde et le deuxieme de cafe derriere la Colombie, les differentes etapes de production du cafe (de l'arbre a la cafetiere) ainsi que des stastistiques rassurantes sur le nombre de serpents venimeux en amerique latine et le nombre de morts par morsures (en gros, seulement 80% des serpents du coin sont venimeux, seulement 90% des morsures ont effectivement du venin et 90% des morsures venimeuses ne tuent pas). Rien de tel pour me conforter dans mes balades en tongues dans les forets tropicales. Je photographiais des papillons, toucans et perroquets de toutes les couleurs et decouvrais l'existence d'animaux bizarres relevant selon moi d'un croisement entre singes et gremlins... Enfin, je m'extasiais devant ce cratere dont la temperature fait changer la couleur de l'eau entre blanc, bleux et gris.

Je refusais enfin de porter l'enorme badge sense m'identifier comme gros con de touriste et jurais de ne plus jamais participer a ce genre de tour organise.

Un soir, suivant mes deux compagnons de chambre respectivement israeliens et canadiens, je me retrouvais dans un des bars d'hotels les plus connus de la ville.... Pas connu genre Hilton ou Hyatt non, mais malheureusement connu pour le tourisme sexuel. C'est qqch d'impressionnant.3 megas halls senses abriter un casino, mais c'est en fait un veritable marche a bestios. Environs 300 femmes venant de tous les pays d'amerique latine (la plupart sans papier) a la recherche de quelques fameux billets verts et une 100aine de touristes blancs, bizarrement exclusivement masculins et pour la plupart ayant passe la 50aine. Vu notre jeune age en comparaison, les filles ne tardaient pas a nous remarquer et avaient logiquement la discussion facile. Decides a ne jouer ici qu'un role de spectateur le temps d'une biere, nous nous amusions tout de meme a les regarder, essayant de savoir d'ou elles venaient et combien elles pouvaient reussir a soutirer en une soiree a cette clientele de mort de faim a grande majorite russo-americaine. 

Le lendemain, ma toute nouvelle carte bleu en poche, je m'empressais de reserver l'avion qui me ferrait eviter la Colombie comme le souhaitait ma maman pour enfin commencer la veritable decouverte de l'amerique du SUD (et non Centrale comme jusqu'alors). Direction Quito, Ecuadoooooooorrrrrrrrrr!!!!!!!!!!!
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: