Le déplacement en question

Trip Start Mar 21, 2010
1
2
6
Trip End Mar 31, 2011


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of United States  , Illinois
Monday, March 22, 2010

Bon, c'est le temps de rédiger quelques entrées, en commençant avec le déplacement en question - d'un bord à l'autre de la terre.

Le vol partant de Montréal à 6h du matin, mes parents m'ont apportés à l'aéroport, nous permettant de passer du temps de qualité ensemble (dans un hôtel giga fusion du nom d'aloft) en prévision de la séparation physique que mijotait la distance future. À l'aéroport, l'embarquement s'est fait en toute fluidité : l'employée de United Express a même ignoré généreusement le fait que mes bagages "bustaient" la limite de poids - ce qui m'aurait autrement coûté 200$ de plus selon les nouveaux règlements! Gros merci!

J'aimerais bien dire un mot ou deux à propos de ce premier vol, mais le manque de sommeil m'a rattrapé et j'ai donc passé immédiatement en mode comato-cryogénique.

Arrivé à Chicago, je me suis rendu aux guichets de Japan Airlines - espérant que je n'avais pas à récupérer mes bagages entre les deux vols. Les 4 heures qui me séparaient du ciel ont été passé à manger une salade, discuter avec d'autres passagèr-e-s et hésiter quant à quel vidéo écouter. Au menu se trouvaient entre-autres deux films de Tsukamoto Shinya, Tetsuo 2 et Tokyo Fist. Je me suis dit que je devrais peut-être laisser le cinéma aux arômes de cyberpunk de côté pour le moment - un visionnement récent de The End of Evangelion avec ma soeur me pesait encore sur le coeur. J'ai donc opté pour Simoun, un supposé gender bender qui, pour le moment, ne bend pas assez à mon goût.

Une fois dans l'avion, j'ai appris que le vol serait un peu moins long que la dernière fois. Les prochaines 12 heures seraient un dialogue entre mes yeux et la station électronique qui s'agrippait au banc en avant de moi, interrompu seulement par des repos sporadiques et trois repas très avion (vous savez de quoi je parle - lorsque le pain à déjeuner sec ou trois bouchées de fruit semblent être un festin, c'est que la famine vous guette). Cela étant dit, j'ai toutefois eu beaucoup de chance côté film : un des films disponibles était nul autre que le troisième de la série 20th Century Boys, adapté du manga. Pour celles et ceux qui se rappellent des deux premiers à Fantasia l'an dernier, ruez vous sur la conclusion! Bref, somme toute, le voyage s'est très bien déroulé.

Arrivé à Tokyo, je me suis acheté une bouteille de jus d'orange en cas d'hypoglycémie (ne pouvant plus compter sur les provisions de compagnies d'avion). Par la suite, je me suis lancé dans la recherche du moyen de transport le plus efficace pour me rendre à Shinjuku (Tokyo). Le choix s'est arrêté sur un train classique - le Narita Express. Je suis donc embarqué donc dans ce train à 15h48, un peu confus quant à la date et à l'heure du moment. Avec le sac d'équipement électronique et deux valises d'un peu plus de 50lbs, le chemin vers la Yotsuya House a été rude. J'ai toutefois réussi à trouver l'emplacement assez facilement - puisque j'étais déjà familier avec le quartier grâce à un mélange de souvenirs de l'an dernier et Google Street View (ceci n'est pas un placement de marque - quoi que Google m'a effectivement payé avec sa précieuse information visuelle).

Arrivé à la guesthouse, je me suis emparé de ma clé dans la boîte aux lettres, protégé par un puissant code à trois chiffres. Croyant que ma chambre était au 4e, j'ai monté tous les bagages au haut des séries de marches. Quelques tentatives de débarrer la porte plus tard, j'ai réalisé (avec l'aide d'un autre locataire) que ma chambre était au premier étage : Yotsuya House 1, Alexis 0. Puisque le locataire en question allait manger au resto, j'ai décidé de jouer la carte "Being social in new countries" et de joindre à lui et son ami - tappant trois mana (c'est une référence au jeu Magic: The Gathering, et ce ne sera pas la dernière). Après avoir jeté les bagages dans le 8m2 qu'est ma chambre pour la prochaine année (c'est quand même bien, sérieux!), on est parti manger dans un resto indien (il faut noter que la dernière fois que j'étais à Tokyo, j'ai commandé du spaghetti par accident lors de mon premier repas après être arrivé). Avant de manger, j'ai toutefois rencontré deux personnes du 4e, dont un Québecois. Par la suite, j'ai donc savouré du pain nan (da? - Thierry, Katia, Benoît et Virginie, c'est clairement une référence deuxième épisode de Yakitate!! Japan) avec, oui, du curry - reproduisant le "kuryo tabetain desu!" de Kuroyanagi (allez voir l'épisode sur anivide.com si vous voulez comprendre!).

Une fois revenu à la chambre, j'ai défait les valises et contacté le quartier général par Skype - c'est-à-dire la famille. Une fois cette discussion terminée, j'ai aussi appelé ma grand-mère, commençant déjà à m'ennuyer de ses délicieux repas!

La nuit était arrivée, et la nécessité de dormir se faisait sentir. Bonne nouvelle : j'avais un lit. 
 
Slideshow Report as Spam

Comments

Marie-France on

Goffmannnnnnn!!! Hehe! Belle tasse! lol! et miam le sundae! Contente de voir que tout se passe bien! ciao!

V-star on

Quel plaisir de lire tes premières impressions sur le voyage et l'installation dans ta "garçonnière" nippone!! Quelle joie aussi de constater que tu as déjà mis à bon usage la tasse de Goffman, petit clin d'oeil de tes amis à qui tu manques terriblement à Ottawa!

Benito San on

Quote: "Non, ce n'est pas le mont Fuji, c'est la plus grande montagne du monde!!! Le mont Everest(o)!!!"
J'espère que tu as fait la danse indienne en savourant ton délicieux pain Nan :)

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: