Une journée riche en expérience

Trip Start Feb 04, 2012
1
15
24
Trip End May 15, 2012


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow
Where I stayed
S-Beach Resort

Flag of Thailand  ,
Sunday, February 19, 2012

Aujourd'hui nous nous sommes levés tôt grâce aux cris d’un gecko caché dans notre chambre. Nous avons partagé un petit déjeuné abondant : chicken fried rice, assiète de fruits, saucisses, œufs brouillés, soupe de nouilles et thé. Avec tout ça nous étions prêts à affronter la journée ! Nous nous sommes installé sur notre petite plage et avons alterné bronzettes et baignades. Nous voyons deux personnes arriver sur la plage, bouteille d’oxygène au dos, palmes et masques de plongée dans les mains. Ils  posent le tout au pied d’un cocotier. La fille fait le tour de la plage (nous étions vraiment peu nombreux) et vient nous expliquer qu’ils sont instructeurs de plongée et qu’ils proposent de donner une instruction basique et de faire une plongée de dix minutes depuis la plage gratuitement. Nous sommes de la partie. Ils sont espagnols, elle s’appelle Marina et vient de Malaga et lui s’appelle Javi et vient de Valence. Nous étions 6 personnes intéressées, soit 3 groupes de 2 personnes. Ils nous ont expliqué en anglais les signes pour communiquer sous l’eau, comment respirer et comment fonctionne le gonfleur qui permet de monter ou descendre sous l’eau. Carla et moi formons le troisième groupe et attendons sur la plage que ce soit notre tour. Arrive une femme thaïe avec un petit singe sur l’épaule. Il a 3 mois. C’est comme son bébé. Ils deviennent vite l’attraction principale de la plage. Cette petite bête est vraiment très amusante et agile. Nous nous rendons compte après coup qu’il s’agit de l’épouse du patron des deux instructeurs de plongée. C’est une façon intelligente d’attirer les gens. Notre tour venu, nous rejoignons Javi et Marina dans l’eau et chaussons nos palmes. Javi me met la bouteille au dos, c’est comme un sac à dos. À la bouteille sont connectés deux sorties d’oxygène pour qu’il puisse m’accompagner. Il m’explique comment enlever l’eau du masque pendant la plongée, il faut lever la tête, les yeux en direction du ciel, appuyer avec l’index sur le masque entre les yeux et expirer fort par le nez. J’ai fait l’expérience et ça marche. Au début cela me faisait bizarre de respirer par la bouche et surtout de respirer sous l’eau, mais je m’y suis vite habitué. J’ai suivi à la lettre les conseils de Javi, ne pas trop bouger les bras, je les gardais le long du corps, et maintenir les jambes bien tendus. Nous sommes approchés de rochers où il y avait de nombreux poissons et quelques récifs de coraux. Nous avons aussi vu des espèces de limaces géantes qui devaient mesurer une quarantaine de centimètres. J’étais bien content de ne pas mettre le pied dessus… Ce fut une expérience incroyable qui nous a vraiment donné envie de recommencer. Nous songeons désormais à passer le PADI. C’est un certificat qui s’obtient après 3 ou 4 jours de plongée. De retour sur la plage, le patron vient nous parler pour nous inciter à faire une journée de plongée.

Vers 15h nous avons loué un scooter et, comme deux explorateurs, sommes partis découvrir les versants de l’île que nous ne connaissions pas. La route principale est goudronnée mais ce n’est pas le cas du reste des pistes… Je n’avais pas piloté de deux-roues depuis bien 10 ans, alors le fait d’être deux sur l’engin et de passer par des pistes de terres après une journée de fortes pluies a été un petit défi. Je vous rassure, tout s’est bien passé, nous ne sommes pas tombés et n’avons pas eu d’accident ! Nous avons découvert plusieurs plages, certaines désertes, d’autres non. Nous sommes passés par un resort dont la clientèle semble exclusivement russe. Nous avons roulé entre les cocotiers. Tout cela était au sud de l’île. Après nous avons pris la route principale en direction du nord de l’île en nous arrêtant à plusieurs reprises et nous nous sommes arrêtés à un ponton depuis lequel commençait une très longue plage. Elle était déserte, nous avons marché une centaine de mètre et laissé le ponton derrière nous. Nous nous sommes assis tous les deux sur une balançoire accrochée à un cocotier et avons assisté à un magnifique coucher du soleil dans la solitude la plus totale bercé par le bruit des vagues. Après cela, nous avons repris la moto et sommes allés diner au Siam Resort dont le restaurant donne sur une très belle plage. Nous avons diné assis par terre sous un ciel étoilé. Le repas fut délicieux et le serveur très sympa. Il parlait relativement bien l’anglais ce qui nous a permis de faire sa connaissance. Je ne me rappelle pas de son prénom mais je sais qu’il signifie tortue en thaï.
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: