Tokyo - Mitaka - Musée Ghibli

Trip Start Aug 31, 2010
1
14
34
Trip End Sep 30, 2010


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Japan  , Kanto,
Sunday, September 12, 2010

JOUR_12

Pour ce premier jour à Tokyo je vais aller au musée Ghibli qui se trouve à Mitaka dans la proche banlieue de Tokyo, c'est d'ailleurs la raison principale de ma venue dans cette ville. Mais avant toute chose j'ai besoin d’un bon déjeuner car avec le décalage horaire c’est déjà midi pour moi alors qu’il n’est que 7h du matin ici. Je descends au resto de l’hôtel et attends que le maitre d’hôtel m’attribue une table. Tout se fait dans la discipline japonaise avec courbettes, sourires, gants blancs et messages de bienvenue. Le buffet est très grand et je trouve aussi bien des nouilles, des fruits de mer, du riz, des patates sautées. Il y a même des croissants ! Je goute un peu de tout mais décidément ces abricots confits et acides ne sont pas pour moi.

Ensuite je remonte pour me préparer à prendre le métro, j’appréhende un peu car pour ce que j’en ai lu c’est bien compliqué. La station de Shibuya se trouve à 200m de l’hôtel et je m’engouffre dans les couloirs rempli de monde et pleins de lumières et de couleurs. En arrivant devant les automates à billets, la carte du réseau de cette ville est si vaste que l’on dirait le réseau neuronal d’un cerveau. En plus je ne comprends rien car l’interface des machines est en japonais et ne trouve pas le bouton « English », mal barré. Je vais donc faire la queue au guichet et heureusement pour moi le guichetier parle un peu l’anglais, je lui explique le parcours que je veux faire. Une fois le sésame en poche je passe le portique et me dirige vers la voie qu’il m’a indiquée. Monter, tourner à gauche, descendre, quai no 16. Ce qui me frappe tout de suite c’est le monde qu’il y a dans les couloirs et sur les quais, c’est un véritable flot de personne qui se déverse de partout, une marrée humaine tumultueuse. Mais en fait il suffit de savoir lire car les panneaux sont aussi indiqués en anglais, il faut juste savoir le nom de la ligne que l’on veut prendre, sa couleur, et se laisser porter par le flot tel une feuille de cerisier dans la brise du matin.

Sur le quai on attend bien sagement en ligne devant une maque verte au sol indiquant l’endroit où la porte du wagon va se trouver. J’hallucine en voyant cette discipline mais ca marche. Je rentre dans le métro et celui-ci est déjà bien plein, je ne fais que quelques station avant de changer à Shinjuku. Cette gare est fréquentée en moyenne par 3,64 millions de passagers par jour (chiffres 2007), ce qui en fait la première gare du monde en termes d'usagers (merci wiki). Et la on dirait que j’ai une chance incroyable car ma correspondance est sur le quai vis-a-vis : Mitaka, temps d’attente 10min. Pas besoin d’aller me perdre dans le dédale de couloirs.

C’est un train de banlieue cette fois, beaucoup moins remplir et je peux même m’assoir. Je profite du spectacle et regarde défiler les immeubles, les ruelles et les arrêts. 25min plus tard je me trouve à Mitaka, petit gare de banlieue. La direction du musée est indiqué par des panneaux surmonté d’un Totoro et c’est bien pratique car mon gps patine dans la semoule de riz, le musée se trouve à 1km.

Pour ceux qui ne connaissent pas le studio Ghibli, il s’agit d’un studio d’animation japonais créé par Hayao Miyazaki et Isao Takahata. Pour moi ce studio as produit les plus belles merveilles d’animation japonaise, des films tel que :

Le château de Cagliosto (1977)

 Le Château dans le ciel (1986)

Mon voisin Totoro (1988)

Le Tombeau des lucioles (1988)

Porco Rosso (1992)

Pompoko (1994)

Princesse Mononoké (1997)

Mes voisins les Yamada (1999)

Le Voyage de Chihiro (2001)

Le Château ambulant (2004)

Les Contes de Terremer (2006)

Ponyo sur la falaise (2008).

Cela vous dit quelques choses maintenant ? Vous ne pouvez pas ne pas connaitre ! Totoro est la figure emblématique de ce studio et c’est d’ailleurs lui qui accueille les visiteurs.

L’exposition principale du musée est en fait une reconstitution du bureau de Miyazaki ou l’on peut voir un véritable capharnaüm de références tel que des livres, des sculptures, des gouaches originales, des storyboard que l’on peut feuilleter (très intéressant), des celluloïds peints à la main expliquant le processus de production et les différentes couches pour chaque plans. C’est une véritable mine d’or. L’animation est bien expliquée et l’on se rend compte du travail énorme que représente de dessiner, peindre, animer toutes les couches de 25 images pour réaliser une seconde d’animation. Le fait que je fasse de l’animation 3D me donne surement un autre œil que le commun des mortels. Parmi la grande foule dans ce musée je n’ai vu que deux autres occidentaux et il y a beaucoup d’enfant car c’est dimanche, cela donne une ambiance particulière au musée.

Sur le toit se trouve une reproduction d’un robot que l’on peut voir dans le film Laputa, Le château dans le ciel et je ne peux pas manquer de poser devant. D’ailleurs il y a une queue pour faire la photo…

Puis je redescends sur terre et me dirige vers la petite salle de cinéma où est projeté un film inédit en version japonaise bien sur. Il y a beaucoup d’enfants dans la salle et c’est marrant d’entendre leur réaction durant le film.

Je continue à flâner dans ce musée qui a une architecture si particulière, comme un conte, comme un film de Miyazaki. Il fait beau et chaud, je me pose sous un arbre de la terrasse et savoure l’instant présent.

En sortant du musée je m’arrête un moment dans le parc qui borde le musée puis je rentre à l’hôtel sans encombre. Il y a plus de monde que ce matin. Je suis assez content de moi car je ne me suis pas perdu dans le métro. Ce qui est flippant dans cette ville, c’est ce sentiment de ne rien comprendre, ni ce qui est parlé, ni ce qui est écrit.

J’arrive vers 17h en sueur à l’hôtel car il fait 33C, je prends une douche et me repose un moment mais avec le décalage horaire je vais me réveiller à minuit…. Heureusement que je suis à Shibuya et que malgré l’heure il y a encore des resto d’ouverts.

Demain je vais à la chasse au Tamagotchi…
Slideshow Report as Spam

Use this image in your site

Copy and paste this html: