De la ville blanche à la planète Mars

Trip Start Feb 23, 2013
1
16
30
Trip End Ongoing


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Bolivia  , Chuquisaca,
Sunday, July 14, 2013

Hola Amis terriens, voici la suite de notre périple !

On quitte Samaipatate, on monte encore un peu en altitude, et après un trajet de bus de nuit de 10h, on arrive au soleil levant à Sucre, la VRAIE capitale de la Bolivie (La Paz n'est en fait que le siège du gouvernement).
Sucre doit son nom au maréchal Sucre, et cela lui va bien car c'est une ville toute blanche. Au centre ville, absolument toute les facades des batiments et des innombrables églises sont blanches. C'est vraiment très beau, très agréable pour une capitale. Mais malheureusement, la blanche propreté ne cache pas la misère, et beaucoup de mendiants errent dans le centre-ville.
Pour les amis stéphanois une petite anécdote : Sucre est la ville des 7 colines !!!!!!!!!!!!
Après avoir visité le musée de l'art textil des indigènes et admiré les magnifiques tissus Jalq'a,on décide de se rendre dans les villages où sont fabriqués ces tissus.

On prend le moyen de transport le plus typique qui soit : et nous voilà à l'arrière d'un camion, entassés au milieu d'une cinquantaine de Boliviens et de leurs chargements : énormes sacs de patates ou de blés, bidon, chèvre, plaque de tolle... Le trajet est donc très inconfortable mais superbe. Les passagers, pour la plupart des paysans d'origine indigène, parlent en Quechua, la bouche pleine de feuilles de coca. Ils et elles sont très beaux, les visages et les corps sont marqués par la rude vie paysanne. La plupart sont habillés en costumes traditionnels. Je passe un long moment à observer leurs chapeaux. Car, dans les villages des andes, on ne choisi pas son couvre-chef en fonction de la mode ou de ses gouts. A chaque village correspond un type de chapeau ; il y en a donc de toutes les couleurs et de toutes les formes.

Après avoir surplombé Sucre et franchit une montagne on descend dans l'incroyable valée Jalq'a : les montagnes sont mulitcolores.On y voit du vert, du rouge, du bleu, du orange, du violet, etc. Puis on arrive enfin dans le cratère de Maragua. Les scientifiques disent que ce cratère a peut-etre été crée par une météorite. Mois je pense plutot que des forces surnaturelles sont venus ici et y ont ouvert une porte tridimensionnelle donnant accès sur Mars ou une autre planète mystérieuse...
Le paysage est tout simlpement hallucinant. Le lieu parait irréel ou issus de l'imagination d'un peintre surréaliste.
Tout autour de nous, sur un rayon d'environ 10 km, s'élevent de grandes colines, aux étranges formes arrondies (en forme d'huitres). L'herbe sec leur donne une couleur dorrée et les roches leur donnent une teinte bleue ou violette. Au milieu du cratère, la terre est rouge vif, voir violette.
Dans ce cratère, il y a deux minuscules villages : Maragua (dans lequel nous dormons) et Irupampa. Au centre, il y a une coline au sommet de laquelle se trouve le petit cimetière ; lieu insolite offrant un supebre point de vue.

Le plus incroyable, ce n'est pas seulement le paysage, c'est de savoir que des gens habitent dans un endroit si étrange. Ces derniers, froids au premier abord mais très sympatiques quand ont creuse un peu, vivent bien sur de l'agriculture mais aussi de l'artisanat.
En effet, Maragua fait partit de la culture Jalq'a, qui produit des tissus parfois considérés comme les plus beaux des andes. Les motifs sont rouges et noirs et représentent des animaux sous la forme d'étranges esprits aux formes biscornues. Et tout est fait à la main, les plus grand tissus nécessitent 6 mois de travail !!!!!!!!! Une adorable et rigolote mamie ne parlant que Quechua nous a d'ailleurs invité dans sa maison afin que l'on puisse voir et acheter ses oeuvres. J'avoue qu'on a craqué et qu'on est partit avec une petit tissus qui sent encore bon la vieille chèvre...

Le retour à Sucre dans un autre camion est aussi folklorique que l'allée.

Suite à cette incroyable expérience, on prend un bus (et on enfile quelques couches de pulls) en direction de Potosi.

On vous aime amis terriens,

Capitaine floux et Amirale Momotte
Slideshow Report as Spam

Comments

botte2paille on

tres curieux comme paysage, mais j'ai tt de suite trouvé les huitres!!

bein michelle et michel!!! on

d bizou d mich mich!!

abrelosojos
abrelosojos on

quand il s'agit de fruits de mer t'es toujours là toi!

abrelosojos
abrelosojos on

des bisoux mes michellllllllllllllllllllllllllles

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: