Cemetieres, Cahuachi, et El Estaqueria

Trip Start Aug 09, 2008
1
5
17
Trip End Aug 30, 2008


Loading Map
Map your own trip!
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Peru  ,
Wednesday, August 13, 2008

André 13 août

Un départ énervant
Hier une soirée typique de voyage en amérique du sud.  On est au terminus d'autobus à 17h00 pour le départ.  On nous annonce au début un léger retard... par la suite on nous indique un retard d'une heure et demie... tout est fait avec beaucoup de respect pour la clientèle et on prend nos bagages en consigne de manière à ce qu'on puisse aller souper en attendant.  Les patisserie étant un délice au pays, on s'engouffre volontié dans une superbe petite patisserie local appréciée par les gens du coins... beau, bon pas cher et rapido.

On revient à 7h30 pour notre autobus de 5h00 et rien... bon, on attend toujours, cependant on s'aperçois qu'il y a de moins en moins de monde dans le terminus.  Raphaël (notre Bobby Takur du Pérou... clin d'oeil à l'ami Michel), un homme qu'on a rencontré ici et qui nous a donné plein de bon conseils et nous a mis en contact avec de bonnes personnes est encore là pour voir à notre bien être, et nous indique que nous devons prendre un taxi vers une autre gare et qu'il faut partir immédiatement... petite course vers le taxi... Assied dans le taxi, le conducteur est incapable de démarrer le taxi, Grrrr.  Pas de panique, on ouvre le capot, le gestionnaire du terminus d'autobus sort de sa boutique et se met au volant et le conducteur de taxi tripote son moteur... on redémarre... le conducteur revient dans le taxi qui s'arrêter aussitôt... et repartir finalement pour de bon... pendant ce temps tous les autres passagers sont déjà partie depuis belle lurette et nous sommes pris dans la circulation d'une ville très congestionnée à toute heure dû au amas  de pierres dans les rues en reconstruction, à cause du séisme majeur de l'an dernier, autour duquel tous doivent zigzaguer de leur mieux.  Soyez rassuré l'histoire se termine bien avec notre arrivé à l'autobus et le départ, avec 3 heures de retard de l'autobus vers Nasca.
 
Comme un bon ami m'a toujours dit à propos du voyage, dans des pays moins développé, tout fini toujours par s'arranger.  On trouve toujours un moyen de se débrouillé.  Évidemment l'arrivé s'est fait à 23h30 mais j'avais choisi un hôtel à 5 minutes de la gare... alors tout s'est bien passé et on fait la très grasse matinée le lendemain.

Nasca
Nasca est surtout connu pour les fameuses ligns dans le désert contenant une quantité impressionnante d'énorme figures géométriques et hyréglophiques.  Toute sorte de théorie à propos du sens à donner à ses lignes, certains on même suggéré qu'elles sont des pistes d'atterissage pour des extras terrestres (voir la dernière mouture d'Indiana Jones pour en savoir plus long... l'hisoire se passe en partie à Nasca).  On en reparlera demain, car nous prenons un vol pour les survoler dans un petit avion demain en après midi. 

Cependant Nasca est aussi un trésor mondial en ce qui a trait au site archéologique et plus spécifiquement aux momies... Le peuple Nasca il y a 2500 ans (500 ans avant JC), ont non seulement tracé des lignes, mais ont aussi construit des pyramides (on en estime environ 20 sur un terrain de 25 km carré).  Le site a été découvert il a peine 20 ans et on a réussi à en d'étudier une seule dans le site de Cahuachi.  Autour des pyramides on peut trouver des cimetières d'habitant de la société.  Nous avons visité un de ces cimetières qui avait été vandalisé par des pilleurs de tombe, fléau dans ce pays pour les archéologues.  Les Nasca enterraient leurs mort momifié et avec des bijoux, d'où l'intérêt des pilleurs de tombe.

Momies
  Nous voilà à 20 minutes de la ville dans un de ces cimetières accompagnés par un jeune archéologue super enthousiaste et fascinant.  Il nous a communiqué de façon magistrale son immense connaissance de ses ancêtres ainsi que son enthousiasme.  Imaginer vous retrouver devant des ossements datant de 2500 ans, où l'on peut encore voir la peau sur les os et les cheveux de la momie... une chevelure d 2500 ans.  De plus il n'y a pas de cordon entre vous et le site, vous pouvez y toucher, vous n'êtes pas dans un musée mais dans un champ isolé au pied des Andes, très unique et fascinant.  Les corps sont conservés grâce au processus de momification et aussi grâce au climat désertique environnant.
 
Pyramides
Par la suite notre guide nous a emmené au site de la pyramide.  Un site énorme que les  archéologues tentent par tous les moyens de faire des fouilles (manque de fond pour le faire à l'année longue).  Dans ce site on peut voir, des salles de rencontre utilisé pour les offrandes au Dieux.  Aussi on peut y voir le génie architectural de ce peuple.  Les édifices sont toujours en place depuis 2500 ans et leur structure demeure intacte... Il faut se rappeler que la région vit régulièrement des tremblements de terre et que le dernier de la région a rasé près de 80 % de Nasca... pourtant les édifices de leurs ancêtres ont survécues à tous les séismes.
 
Estuqueria
 
Notre visite se termine au site Estuqueria où le peuple Wera (environ 1000 ans après les Nascas) avaient construit une structure pour exercer leur culte à leur Dieu.  Les pilleir de bois servaient à supporter une structure vielle de 1000 ans. Les piliers et un peu de la fondation est tout ce qui reste du site.  Fait intéressant à noter, le bois que l'on voit dans les photos a plus de 1000 ans.  
  

Maria Reich (la dame des lignes)
Après un petit souper rapide, nous sommes aller au planétarium de Maria Reich où nous avons visionné un spectacle sur la vie de cette allemande qui a fait connaîte au monde entir les lignes de Nasca.  Par la suite nous avons u droit à une session d'astronomie guidé par un astronome du coin à l'extérieur avec son télescope.  On a pu voir Jupiter avec 4 de ses lunes, Alpha du Centaure,  ainsi que la lune.  Aussi, plus spécial pour moi, j'ai pu voir pour la première fois de ma vie la constellation de la croix du Sud, observable uniquement dans l'hémisphère sud... tu sais que tu es loin de chez toi quand tu peux voir la croix du sud dans la voie lactée.


Averil 13AUG08

We´re in Nasca for 2 days. We got in late last night, and decided to take it easy this morning, so everyone got some much needed sleep. In mid afternoon, we met up with an archaeologist (thanks to Rafael) for a fascinating 3h tour to the cemeteries (pic  above), Cahuachi, and El Estaqueria. The drive out isn´t far, and it´s full of cotton plants and huarango trees. Huarango trees are native trees that don´t require much water (like a cactus), and are 1000 yrs old. The cemeteries are fantastic! 2000 years ago, the Nasca people mummified their dead, and buried them with pottery, ceramics, jewellery, and food. There are many many cemeteries all over. We visited one. Sadly, tomb raiders have since destroyed the graves, making it impossible for archaeologists to study discoveries. On the upside, since the sites are already dug up, people are allowed to walk around and take a look-see for themselves. It was quite a thrill to be mere centimetres away from 2000 year old bones, skull and hair - and there was no glass window separating us!.How incredible! Btw, it was OK to touch the bones, but we just had to make sure they were very white ones as the off-white bones contain bacteria (no, I didn´t touch any, although I was tempted to feel the hair...).

Janssen, our archaeologist, was the best guide we could have had for this area. He had great energy and was full of info. His enthusiasm was contagious and I´d recommend him to anyone who´s thinking of coming to the area (contact info at end). After the cemetery, we went to the pyramids (not like the Egyptian ones). These were discovered in the 1980s (I think), and are still being uncovered. It turns out that the pyramids were a ceremonial place, and it faces the Nasca lines. The Nasca people had to abandon it after a few rock avalanches occurred and wiped out the area. The scenery is breathtaking, and it reminded me of the Badlands in Alberta.

Next, we visited El Estaqueria. This is a pre-Nasca (Huara people?) ceremonial site. At one time, people believed that the Nasca people used the stakes in the mummification process. Not so much since it was built before their time. Janssent wet his finger and touched the tree to show us how black it is. This is b/c the Huara people first burnt the insides of the tree to prevent termites from eating the wood. Sadly, before the site was preserved, farmers had been using up the nice wood to, er, keep warm. Oops.

We got back after sundown, and headed over to the Maria Reiche Planetarium after a quick and delicious pizza. I didn´t understand a word of the show (we had missed the Engl. presentation so we saw the one in Spanish), but that was fine b/c I had really just wanted to look through the telescope to see Jupiter and its 4 moons. That was very cool. We also saw the southern cross (a constellation that´s here in the southern hemisphere), and a ¨close-up¨ of the moon. I took a pic (above). Our night ended with a view of the Alpha-Centaurus and Beta-Centaurus stars.
Slideshow Report as Spam
Where I stayed

Comments

73pixie
73pixie on

amazing!
Great blogs so far, and WOW, you have a great camera Averil to get that great a shot of the moon! :)

Siobhan

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: