Partager, aimer, vivre ? / Share, love, live ?

Trip Start Feb 03, 2011
1
34
Trip End Sep 30, 2012


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of New Zealand  , North Island,
Saturday, December 10, 2011

Encore un long moment de silence de ma part… faire le point, tirer des enseignements des expériences prend parfois du temps ! Ce mois en Nouvelle-Zélande (11 novembre au 12 décembre) a été plus que riche en émotions pour moi.

Après quelques jours à Christchurch pour constater les dégâts du tremblement de terre de fev 2011 et rencontrer mes 2 partenaires de voyages dégotés sur internet, la voiture est louée, et en route pour la découverte des merveilles de l'île du Sud !



Notre première escale fut le lac Tekapo, son eau froide (pas plus de degrés, les glaciers ne sont pas très loin !) nous nous rendons au pied du Mont Cook, le point culminant de la Nouvelle Zélande ! La pluie battante ne nous empêche pas d’aller faire quelques marches… mais le camping prévu pour le soir est compromis… mes acolytes et moi nous réfugions donc dans l’abri public pour nous réchauffer autour d’un thé… nous ne sommes pas les seuls ! une dizaine de jeunes, travaillant à l’hôtel du coin, n’ont pas trouvé meilleur endroit pour leur barbecue estival ! Parmi eux, Adriano, Brésilien arrivé en Nouvelle Zélande il y a plusieurs années, m’invite à squatter son canap’ pour la nuit ! ouf, je ne prendrai pas l’eau, et j’aurai chaud… tandis que mes deux compagnons de voyages passeront la nuit dans la voiture…



Le troisième jour de voyage, après une bonne journée de rando pour une vue superbe sur le mont Cook et les environs,  sera le dernier avec JL et Anne Marie, apparemment, mon niveau d’hygiène gène certains, et je ne suis pas une personne de confiance… ben oui, mais quand on fait des randos de plusieurs jours, faut pas s’attendre à avoir une douche chaude chaque soir…

Bref ! un peu choquée par ces reproches, je profite une nuit de plus de l’hospitalité d’Adriano, et prendrai la route en stop le lendemain ! J’avais de toutes façons prévu mon sac de façons à être complètement autonome – 14kg avec le matos de camping, sans compter l’eau et la nourriture.



Le lendemain, c’est parti pour le voyage en solitaire ! Et c’est parti également pour une succession de rencontres toutes aussi belles… à commencer par Adriano.

Sur la route de Mont Cook à Queenstown, c’est Gavin, anglais, amoureux de la Nouvelle Zélande, qui m’offrira le siège passager, et la chambre de son colloc pour 2 nuits ! Suivant ses conseils, Queenstown sera pour moi l’un des plus beaux points de vue, depuis le sommet Ben Lomond.



De Queenstown a Te Anau, le trajet sera partagé avec une Allemande, qui a tellement aimé ce pays qu’elle en est à ses deuxièmes vacances ici… A Te Anau, sur la route vers le camping gratuit, Andrew m’offre leur chambre d’amis – heureusement, les prévisions météo annonçaient 100mm de pluie pour la nuit ! Logée comme une princesse, nourrie comme une reine (ecrevisse, cerf, concours de gateau au chocolat), l’hospitalité de ces anglais, expatriés depuis un an, est exceptionnelle ! Mary bosse en ligne, tandis qu’Andrew, ex champion de kayak, est moniteur de kayak à Milford Sound, l’un des plus beau sites de Nouvelle Zélande - que malheureusement je n’ai pas pu voir pour cause de mauvais temps, malgré la gentillesse de Sabrina, amie de Mary, Allemande, amoureuse d’un néo zélandais, qui m’avait prêté sa voiture… Leurs deux enfants s’épanouissent vraiment dans ce cadre 100% nature ! Un lac magnifique, pas de pollution, des chemins de randos (dont le fameux Kepler Track, 3 jours de marche)… On y apprend la chasse, la pèche… Te Anau, j’y suis restée quasiment une semaine ! Si vous allez kayaker à Milford Sound, n’oubliez pas de passer le bonjour à Andrew de ma part !



Il est temps d’aller voir d’autres paysages… passage éclair par Queenstown où je rate de peu Gavin (qui avait laissé les clés cachées pour moi au cas où !!!), direction le lac Wanaka pour passer la nuit. Les eaux du lac Wanaka sont froides elles aussi, mais à défaut de douche… on partage les histoires de voyage, les bons plans, une éponge, de l’eau chaude… et le lendemain chacun prend sa route.

Pour moi, ce sera direction le Copeland Track et la promesse de sources chaudes juste à côté des huttes où je compte passer la nuit. Quand on fait du stop, on a souvent du mal à maîtriser l’heure à laquelle on arrive… c’est donc à 14h30 que je commence cette rando, censée durer 7h… oups… finalement, c’est en courant avec mes 15kg sur le dos que j’atteins la hutte en 4h15 ! Record de la journée ! Rencontres avec des voyageurs permanents, avec Guido, allemand de 20 ans qui trimballe, en plus de son sac de 20-25kg, sa guitare sur tous les sentiers de rando. Les sources chaudes tiennent leur promesse, le paysage est magnifique !




Le lendemain, le stop ne marche pas terrible… mais Jono est là ! Café, bière, restaurant, canapé pour dormir, ticket de bus… encore une personne qui m’a épatée par tout ce qu’elle m’a donné ! « on m’a donné beaucoup pendant que je voyageais, alors je rends la pareille maintenant ! »

Le jour suivant, rencontre avec Stasha, Slovène ayant vécu en France, un peu paumée après l’année qu’elle a passée au Népal et qui plus est complètement fauchée… elle m’invite à partager la chambre que des amis ont loué pour elle a Hokitika… le temps est pourri, mais le vin (rouge, où c’est pas marqué contient des œufs, avec une bonne réduction, et à l’étiquette rouge…) est bon, et les discussions de fille nous occupent bien l’après-midi!

La remontée vers l’île du Nord se fait par un passage à Westport pour observer les phoques, et une nuit à Reefton, où Stasha (que j’initie un peu au mode de voyage petit budget et donc au stop) et moi chercherons et trouverons de l’or !!! Pas plus de 2 dollars malheureusement J



Tandis que Stasha se rend à Christchurch (mais bien sûr qu’on se reverra !!),  je prends la route de Nelson où je suis hébergée par Nina, allemande, amoureuse de la Nouvelle Zélande depuis plus de 30 ans. Elle n’a pas pu m’accompagner randonner sur le trek Abel Tasman (magnifique, voyez les photos !) mais on espère bien qu’il y aura d’autres occasions…

Pour rejoindre l’île du nord, il faut prendre le ferry a Picton… mais quand on arrive à 14h05, il faut attendre jusque 19h pour le ferry suivant… mais c’est pas grave, j’ai le temps, et sans ce loupé, je n’aurai jamais rencontré Esther, mère de 8 enfants, qui m’invite à passer une nuit à Hawkes Bay avec leur tribu. Rencontre extraordinaire, encore une fois !

Puis ce sera le Tongariro Crossing pour moi, LA plus belle randonnée d’une journée en Nouvelle-Zélande. L’expérience sera partagée avec 3 français de mon âge, bien contents que mon gros sac transport un peu plus d’eau et de barres de céréales que nécessaire ! En échange, j’ai mis les pieds sous la table à l’auberge de jeunesse le soir !



Encore une dernière étape en camping, rencontre de familles de français en vadrouille, soif de découverte de nouveaux paysages pour les 3A autour du monde (allez voir leur blog ! les photos d’Alexandre sont superbes !), envie de montrer une autre vie à leurs enfants pour cette autre famille du sud-ouest. Les discussions ne durent qu’une soirée, mais leur profondeur m’a touchée. Certains échanges résonnent encore.

Puis direction Auckland, et la fin de mon séjour ici. Attendant sur un banc l’heure de retrouver Feng, mon hôte couchsurfing, un flot d’émotion me submerge… assise sur un  banc, je ne peux contenir ces larmes… il me faut digérer tout ce que j’ai reçu, toutes ces rencontres, cette générosité et cette bonté que je croyais perdue.



Le voyage, c’est en avoir plein les yeux (pour ça vous avez les photos !), mais surtout plein le cœur. Ces moments de partage le temps d’une soirée sont d’une richesse exceptionnelle…

De retour en Australie, retrouvailles avec les couchsurfers de Sydney et Melbourne, drôle de sensation de ne plus avoir besoin de plan. En route pour l’aéroport pour retrouver Antoine, le road trip des 2 prochaines semaines s’annonce intense !

Summary for my english-speaking friends !

It has been a long time since I wrote the previous article… again! But making the best out of experiences needs some time… especially after this month in NZ which was full of emotion for me…

After a couple of days in Christchurch and observing how devastating the earth quake from early 2011 has been, I met my travel partners, we rent the car, and let’s hit the road to discover all the beauties of the south island!

First stop at Tekapo lake, water is freezing (the glaciers are not very far), we drive to Mount Cook (highest point in NZ). The rain was pouring, but still we decided to go for a walk and see the icebergs. Camping that night seemed not a good idea… anyway, we decided to share a cup of tea in the public shelter, where a dozen of young people (all employed by the hotel next door) were having their "summer barbecue"! After chatting, Adriano, Brazilian, loving NZ, offered me to sleep on his couch. I won’t be soaked in the tent tonight, and I’ll be warm! My 2 travel buddies will sleep in the car…

The 3rd day, after going to Mueller Hut, we decided to split. Apparently, I’m not hygienic enough (because I can not take a shower for some days, when hiking multi-days, there is NO shower…) and I’m not trustworthy… yeah… so now you know! But I still wonder how he planned to get a hot shower during the multidays hikes in the mountains…

Quite shocked by his words, I accept Adriano’s hospitality for one more night… Tomorrow, back on the road, back to hitch hiking! Adventure starts here J And meeting great and amazing people starts here also, with Adriano.

From Mount Cook to Queenstown, Galvin, English, in love with New Zealand, offers me the shotgun seat and his housemate room for 2 nights! Following his tips, I went up to the Ben Lomond summit, one of my favorite look out.

To Te Anau, a German woman, in NZ for her second time because she loves this country, drop me off on the road to a free camp ground. Hitch hiking for the last km, Andrew offers me their spare room – I was lucking, the weather forcast was more than 100mm of rain for that night… I would have swam… Hosted like a princess, fed like a queen, venison, chocolate cake contest), the hospitality of this English family which moved in NZ 1 year ago is amazing! Mary works on line for a charity, Andrew, ex kayak champion, is kayak instructor on Milford Sound. Eventhough Sabrina, in love with and kiwi, lend me her car, I couldn’t see this wonder, the weather was so bad… Andrew and Mary’s kids enjoy nature… a beautiful lake, no pollution, hiking treks… this is the perfect place to learn hunting, fishing… At their house, I stayed almost one week!! If you go kayaking on milford sound, please, say hi to Andrew for me!

But the time came to see other sceneries… quick stop at Queenstown, but a bit to late to see Galvin again (he even had hidden the keys of his place in case I would need a roof!), then I head to lake Wanaka for an overnight stop at a free campsite. With other campers, we share travel stories, travel tips, hot water, tea, wine, half a sponge…

Let’s go for the Copeland track now, and it’s famous hot springs. But when hitch hiking, you never now the exact time at which you’ll reach your destination…  that’s how I started this 7hours walk at 2.30 pm… and end up running up the valley with my 15kg backpack! 4h15, record of the day! Nice morning bath in the pools with Guido, 20yo german guy, carrying his 20kg backpack + his guitar on every mountain in NZ!

Next day, I was less lucky with hitch hiking… but I met Jono! Coffee, beer, meal in a night restaurant, couch for the night, bus ticket… I was really amazed by his generosity! “I’ve been given so much while I was travelling, it’s my turn now”

Another wonderful person met the next day… Stasha, from Slovenia, lost in her life after one year in a NGO in Nepal, completely broke… shit weather in Hokitika… luckily she invited me to share her room, and we had a wine & talk afternoon!

Westport and seal watching, Reefton and gold panning (found only 2 dollars…), Stasha is heading to Christchurch, I’m heading to Nelson, where I meet Nina, German, in love with this country as well. Hiking on the Abel Tasman Trek was a bit lonely the first night, but I felt so free having the camp ground for myself! I guess I travel for this kind of moments as well…

On the ferry to the north island, I met Esther, mother of 8 kids, she invited me to stay overnight. On the tongariro crossing, I met 3 French guys, more than happy that my big backpack was full with muesli bars and water J they cooked for me at night.

Last camping stop before Auckland. 2 french families traveling around, enjoying the sceneries and offering to their kids a very special year. Interesting and deep talks with the 3a around the world.

Auckland, last stop. I sat there, on this bench, in the city. A couple was playing guitar and singing. She's white, he’s black. I start crying, and crying. I’ve been given so much during this month, I met so great people everywhere I’ve been. It’s the first time in my trip I’m so sad to leave a country. I guess that’s why I travel. I don’t know how I could feel more now than what I felt in NZ.
Slideshow Report as Spam

Comments

pap on

Super ces rencontres et émouvantes aussi, car quelle que soit leur style, leur culture,... la générosité des gens apparait toujours aussi spontanée et gratuite, une belle leçon en ces temps agités. Je t'embrasse bien fort en attendant la suite

Antoine on

Le lac Tekapo c'est bien 8 degrés c'est ça :P ?

La Nouvelle Zélande a mis la barre très haut dans tout ce beau périple, je comprends petit à petit pourquoi... que de rencontres au coin d'une rue ou d'un sentier ! Le bout du monde offre des sensations uniques !

Et la suite... :P . Seras-tu reconnue à l'aéroport :) ?

Add Comment

Use this image in your site

Copy and paste this html: